Industrie et services

Un léger mieux conjoncturel

Une activité dans l’industrie jugée acceptable avec un maintien des volumes de production à terme rapproché. Des anticipations globalement positives pour le secteur des services. Ces deux moteurs de l’économie régionale apparaissent reprendre des couleurs à en croire la dernière enquête régionale de la Banque de France.  Le climat des affaires en amélioration en Lorraine […]

329
Le climat des affaires s’améliore dans l’industrie et les services à en croire la Banque de France.
Le climat des affaires s’améliore dans l’industrie et les services à en croire la Banque de France.

Une activité dans l’industrie jugée acceptable avec un maintien des volumes de production à terme rapproché. Des anticipations globalement positives pour le secteur des services. Ces deux moteurs de l’économie régionale apparaissent reprendre des couleurs à en croire la dernière enquête régionale de la Banque de France. 

Le climat des affaires en amélioration en Lorraine dans les secteurs de l’industrie et des services ! C’est du moins ce qui ressort de la dernière enquête mensuelle concernant la région Lorraine (à noter que jusqu’à la fin juin 2016, les directions régionales de la Banque de France couvrent le périmètre des anciennes régions. Les enquêtes sur la région Acal débuteront à partir de juillet prochain). Les deux secteurs gagnent chacun deux points dans l’indicateur du climat des affaires en février dernier par rapport à février 2015.

Tendance légèrement favorable «Dans l’industrie, on note une progression de l’activité avec des cadences de production qui s’accélèrent au cours du mois de février dernier plus spécifiquement dans l’automobile et les équipements électriques et électroniques. Les chefs d’entreprise envisagent une stabilisation relativement générale pour la période à venir», analyse la Banque de France. Le tout avec des carnets de commandes jugés acceptables, «la demande rebondit avec davantage d’intensité de la part des marchés extérieurs même si les plans de charge suscitent toujours une appréciation neutre.» Du côté des services, après un repli général enregistré en janvier, «la période apparaît mieux orientée et le courant d’affaires s’inscrit dans l’amélioration avec des sollicitations qui reprennent un certain allant.» Un climat presque serein qui pourrait continuer. «Les dirigeants tablent pour mars, sur la poursuite de cette tendance légèrement favorable.»

emmanuel.varrier