Chambre de commerce

Une musique de chambre enrayée…

La future assemblée générale des CCI Lorraines, programmée pour la fin du mois, risque fort d’être agitée. Entre vote «surprise» fin février à Paris pour que le siège provisoire de la future Chambre régionale version Acal (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) soit à Strasbourg et des recours administratifs, menés notamment par la Meuse, lors de l’assemblée générale […]

353
L’univers des Chambres de commerce en Lorraine est de plus en plus tourmenté…
L’univers des Chambres de commerce en Lorraine est de plus en plus tourmenté…

La future assemblée générale des CCI Lorraines, programmée pour la fin du mois, risque fort d’être agitée. Entre vote «surprise» fin février à Paris pour que le siège provisoire de la future Chambre régionale version Acal (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) soit à Strasbourg et des recours administratifs, menés notamment par la Meuse, lors de l’assemblée générale du 14 décembre dernier de la Chambre régionale Lorraine instaurant un établissement unique pour les Chambres lorraines. C’est une véritable cacophonie qui s’installe. Si rien ne bouge, la future Chambre de commerce et d’industrie de la région Acal siégera à Strasbourg. C’est le cas depuis le 23 février, suite au résultat du vote des 15 présidents des Chambres de commerce départementales. Le provisoire, c’est connu, peut perdurer. Pourtant, rien n’est encore fait car il faut attendre la fin du mois de mars pour que le gouvernement établisse les nouvelles règles des Chambres de commerce et d’industrie concernées.

Recours administratifs

En janvier, ce sera aux nouvelles équipes dirigeantes consulaires élues à l’occasion des élections des Chambres de commerce annoncées pour le mois de novembre, de choisir définitivement le siège de la nouvelle Chambre régionale version Grand Est. De plus, il faudra résoudre les différends entre élus par rapport à l’assemblée générale du 14 décembre dernier de la Chambre régionale de Lorraine et son schéma directeur instaurant une Chambre territoriale unique pour la région qui devra représenter les entreprises lorraines au cœur de la future chambre régionale Acal. Une AG qui fait d’ailleurs l’objet de recours administratifs, notamment, de la part de CCI de la Meuse. Un joli pataquès que les ressortissants des chambres ont du mal à accepter. Le feuilleton continue…

 emmanuel.varrier

r