Ameublement

Laval à la conquête du monde

En 124 ans d’existence, la société Laval, implantée à Liffol-le-Grand, a su faire fructifier un indéniable savoir-faire. La PME vosgienne est présente aux quatre coins de la planète, d’une usine en Chine à des perspectives d’essor outre-Atlantique. L’entreprise Laval, c’est une success story 100 % lorraine et une authentique épopée familiale. En 1892, Hippolyte Laval […]

330
Le mobilier Laval au cœur des établissements de luxe, ici à New York.
Le mobilier Laval au cœur des établissements de luxe, ici à New York.

En 124 ans d’existence, la société Laval, implantée à Liffol-le-Grand, a su faire fructifier un indéniable savoir-faire. La PME vosgienne est présente aux quatre coins de la planète, d’une usine en Chine à des perspectives d’essor outre-Atlantique.

L’entreprise Laval, c’est une success story 100 % lorraine et une authentique épopée familiale. En 1892, Hippolyte Laval fonde la société éponyme. L’activité originelle tient dans la fabrique de carcasses de sièges. Puis, la passion pour le mobilier sera transmise aux descendants. En 2015, François-Xavier Baltazard, 5e de la génération, a pris la fonction de directeur général. Ainsi, se perpétue une tradition et un savoir-faire propre à la manufacture. Les établissements Laval sont spécialisés dans la conception de mobilier sur mesure et œuvre en corrélation avec les plus grands designers et architectes. Sur ce créneau du luxe made in France, l’entreprise cultive un particularisme qui fait sa renommée. À l’heure où beaucoup de productions sont disséminées à droite et à gauche, elle a choisi de grouper toute sa chaîne, soit une kyrielle de corps de métiers composant un large arc de talents artisanaux, sur son site mère de Liffol-le-Grand : ébénisterie, menuiserie, laque, tapisserie, sellerie, meulerie, vernis, garniture. Dans ses réalisations de mobilier de style (Empire, Directoire, Louis XVI…) et contemporain, Laval a développé des savoir-faire complémentaires tels des matériaux composites (fibre de verre et carbone) et de la métallerie, son propre bureau d’étude et des collections modernes. Tel se dessine le cheminement d’une société ancrée sur un robuste patrimoine et ses valeurs inhérentes, et qui a su s’adapter en épousant les formes de design et de décoration plébiscitées en ce début de XXIe siècle. Des ambitions aux États-Unis Hôtels 5 étoiles, palaces, restaurants de standing, yachts, magasins de luxe, résidences privées constituent l’éventail d’une clientèle select. Leur ADN de haute qualité, les établissements Laval l’ont essaimé dans une dizaine d’endroits prestigieux de Paris. Également à Courchevel, Saint-Tropez, SaintJean-Cap-Ferrat, Monaco. Quant à son essor export, l’entreprise l’a bâti, telle une pyramide, pierre par pierre. Les plus importantes villes européennes, Moscou, Munich, Genève, Berlin, Londres, via leurs adresses de prestige, accueillent des meubles estampillés Laval. Voilà peu, la société liffoloise entrait dans une autre dimension en réussissant la gageure d’implanter une usine filiale en Chine. L’entité de Shanghai compte à ce jour une centaine de collaborateurs. Cette volonté exportatrice devrait bientôt pousser Laval de l’autre côté de l’Atlantique. Si la société est déjà présente dans quelques lieux de renom à New York, Miami, Las Vegas et Boston, elle entend désormais s’implanter plus en avant aux États-Unis. Dans cette ambition légitime, elle a mis en place avec la CCI International Lorraine un processus de VIE (Volontaire International en Entreprise) visant à lui donner des clés supplémentaires pour s’ouvrir les portes du marché américain. À plus ou moins long terme, Laval regardera logiquement vers les pays du golfe arabo-persique. Eux aussi ont pour la France les yeux de Chimène quant aux secteurs de la parfumerie, de la haute couture et de l’ameublement de luxe. La French touch séduit toujours. Cet étendard tricolore, Laval en a saisi hardiment la hampe et continue sa marche de réussite. Labélisée Entreprises du Patrimoine Vivant et Alliances Manufactures de France, elle contribue, à sa mesure, à l’image gagnante de notre pays hors de notre périmètre hexagonal.

laurent.siatka