Numérique

Versusmind dix ans d’essor

Depuis sa création en 2006, la start-up nancéienne Versusmind n’a cessé de franchir des étapes dans sa progression. Ce cabinet d’architecture numérique et éditeur de logiciel innovant accompagne le monde entrepreneurial. À sa tête, Benoît Koch, un gérant visionnaire.   Quand Benoît Koch se penche avec recul sur la décennie qui vient de s’écouler et […]

447
Benoît Koch est à la tête d’une start-up en pleine expansion.
Benoît Koch est à la tête d’une start-up en pleine expansion.

Depuis sa création en 2006, la start-up nancéienne Versusmind n’a cessé de franchir des étapes dans sa progression. Ce cabinet d’architecture numérique et éditeur de logiciel innovant accompagne le monde entrepreneurial. À sa tête, Benoît Koch, un gérant visionnaire.  

Quand Benoît Koch se penche avec recul sur la décennie qui vient de s’écouler et sur la croissance de son entreprise, Versusmind, il donne les clés de ce qui s’apparente à une vraie success-story : «Une vision, des valeurs, des consultants compétents et passionnés». Le déroulé de l’évolution de cette PME a de quoi impressionner. Depuis ses contrats originels signés avec le rectorat de l’académie de Nancy-Metz et l’ENA, que de chemin parcouru. À l’époque, la domiciliation se situait au sein de la pépinière Promotech à Villers-lès-Nancy. L’idée première de Benoît Koch à la genèse de Versusmind était de mettre sur orbite une société dédiée au conseil et à l’accompagnement des entités privées ou publiques souhaitant faire muer leur environnement bureautique vers des solutions logicielles libres. Pour le démarrage, le créateur, lauréat du Réseau Entreprendre Lorraine, a bénéficié d’un prêt d’honneur. L’aventure est en marche. Pierre par pierre, la pyramide Versusmind prend de la hauteur : lancement d’un site internet, élargissement des prestations vers les développements web et mobile et l’ergonomie participative, édition de logiciels, partenariats avec les écoles régionales telles les Mines, ÉSIAL (Télécom Nancy), ESSTIN, Miage, création de trois agences complémentaires à celle de Nancy, à Paris, Luxembourg et Strasbourg. Aujourd’hui, Versusmind, ce sont 55 salariés d’une moyenne d’âge de 30 ans, ingénieurs et développeurs de solutions innovantes, administratifs et commerciaux. Les clients du cabinet d’architecture numérique – qui bénéficient d’un volet formation assuré par Versusmind – viennent d’horizons divers, grands groupes, PME, start-up, collectivités territoriales : bancaire, culturel, touristique, industriel, commercial, médical, distribution, logistique. La palette d’intervention des consultants, dans la construction des systèmes d’information et des applications métiers, va du conseil et de l’audit à l’assistance technique jusqu’à l’élaboration de solutions stratégiques. Méthodologie, réactivité, expertise, flexibilité sont au cœur d’une vraie éthique d’efficacité. Un potentiel de développement important Dès 2010 a été lancée une activité d’édition de logiciels, devenue NDRX. Elle est le fer de lance du laboratoire de recherche et développement de Versusmind, sa structure d’édition et son incubateur de talents. On notera que 15 % du chiffre d’affaires de la start-up est investi dans les activités R&D et d’innovation. Plusieurs produits en découlent directement : Icepad (outil d’animation des forces de vente), Desrêves (réseau social destiné aux partages de rêves), EvalApp (application mobile de tests techniques). Avec 376 % de croissance en quatre ans, Versusmind a décroché le 3e prix Deloite du Technology Fast 50 Est 2015. L’an passé, l’entreprise a inauguré ses Symposiums se traduisant par l’organisation de conférences internes retransmises sur sa chaîne Youtube. Elle a aussi initié ses premières allocutions publiques au sein de plusieurs universités du Grand Est, au Java User Group, au Microsoft User Group, au GEN3. De nouvelles récompenses viennent récemment d’honorer tant le travail réalisé que les perspectives d’avenir : une double certification Puppet, une autre «Programming in C#», des partenariats Puppet Labs et Microsoft, une distinction pour un consultant, Most Valuable Professional Microsoft. Le futur, Benoît Koch le dessine avec une ambition sereine : «D’abord pérenniser tout ce qui a été construit et bientôt embaucher une quarantaine de collaborateurs supplémentaires». Voilà dix ans, Versusmind a écrit le scénario de son histoire. Pour l’entreprise, aujourd’hui installée dans la cossue Villa Isabey, les épisodes à venir ne manqueront pas d’attrait.

laurent.siatka