Commandes publiques

Bienvenue au Club en Meurthe-et-Moselle…

L’accession à la commande publique ! Un casse-tête pour bon nombre de TPE et PME. Histoire de faciliter l’accès aux marchés publics des entreprises locales, Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et-Moselle vient d’installer début juin le Club de la commande publique. Développer une offre d’appui et d’expertise locale. Donner une meilleure visibilité et une lisibilité […]

383
Le Club de la commande publique, lancé au début du mois, devrait permettre de faciliter l’accès des marchés publics aux entreprises locales.
Le Club de la commande publique, lancé au début du mois, devrait permettre de faciliter l’accès des marchés publics aux entreprises locales.

L’accession à la commande publique ! Un casse-tête pour bon nombre de TPE et PME. Histoire de faciliter l’accès aux marchés publics des entreprises locales, Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et-Moselle vient d’installer début juin le Club de la commande publique. Développer une offre d’appui et d’expertise locale. Donner une meilleure visibilité et une lisibilité en amont de la commande publique permettant une anticipation optimale des entreprises ou encore développer l’accompagnement des entreprises et des donneurs d’ordre. Ce sont les principaux axes que les acteurs du tout récent Club de la commande publique, lancé le 3 juin par Philippe Mahé, le préfet de Meurthe-et-Moselle. Objectif : faciliter l’accès des entreprises locales aux marchés publics. Même si l’accès à cette commande publique doit être facilité grâce, notamment, à une récente simplification du code des marchés publics, dans la pratique les choses sont loin d’être de la même veine.

317 M€ en Lorraine

«Beaucoup d’entreprises expriment, de manière récurrente, des difficultés à candidater aux appels d’offres et aux consultations. Des marges de progrès existent pour que la commande publique bénéficie de manière plus optimale à l’ensemble du tissu économique», assure-t-on à la préfecture de Meurthe-et-Moselle. «Ce Club permettra aux entreprises de tirer le meilleur profit des apports économiques, sociaux et environnementaux induits par l’achat public.» Avec 80 milliards d’euros au niveau national, 653 millions d’euros dans la Région Grand Est et 317 millions d’euros en
Lorraine pour les achats de l’État (à quoi s’ajoutent les prévisions d’investissement des collectivités en hausse de 5 % en 2016 par rapport à 2015), la commande publique s’affiche comme un enjeu majeur en termes d’activité pour bon nombre d’entreprises locales.

emmanuel.varrier

PARTAGER
Article précédentEdito Les maux et la parole
Article suivant