Edito Verdun : l’éternelle leçon

L’image était belle, pleine de symboles et d’espoir ! La chancelière allemande Angela Merkel et François Hollande, le président de la République, ravivant d’une même main la flamme du souvenir lors du 100e anniversaire de la bataille de Verdun, le 29 mai dernier à l’Ossuaire de Douaumont. Un feu sacré encore ardent aujourd’hui, mais qui […]

292

L’image était belle, pleine de symboles et d’espoir ! La chancelière allemande Angela Merkel et François Hollande, le président de la République, ravivant d’une même main la flamme du souvenir lors du 100e anniversaire de la bataille de Verdun, le 29 mai dernier à l’Ossuaire de Douaumont. Un feu sacré encore ardent aujourd’hui, mais qui doit être toujours entretenu. Actuellement en France, en Allemagne, en Autriche et en Grande-Bretagne, au cœur même des nations qui se sont combattues sur le champ de bataille, il y a un siècle, des forces xénophobes ressurgissent. Le président de la République l’a franchement fait comprendre. La cérémonie du centenaire de la bataille de Verdun (même si la chorégraphie de Volker Schlöndorrf a choqué certains patriotes autoproclamés) a eu le très grand mérite de remettre la valeur de la paix à l’honneur, avec cette nécessité d’ouverture, d’acceptation de l’autre, malgré les différences. Les jeunes générations en sont désormais les garants car leurs aînés n’ont pas su ou n’ont pas pu préserver ce sentiment. À l’heure où certains parlent ouvertement de rétablissement des frontières (crise des migrants oblige) la leçon universelle de Verdun devrait s’imposer pour qu’une telle horreur ne se renouvelle pas. Malgré tout nombre de conflits sanglants se perpétuent de par le monde dans une plus ou moins grande indifférence, voire une acceptation à peine dissimulée. L’aveugle stupidité humaine ne cessera donc jamais ? Une mise en garde aussi puérile qu’inutile mais qui doit être sans cesse rappelée afin qu’on en finisse avec tous les «Verdun» et que la leçon soit enfin comprise.

emmanuel.varrier