CGPME54 - Élections consulaires

Malher démissionne pour mener campagne

Changement à la CGPME de Meurthe-et-Moselle. Après huit ans de présidence, Étienne Malher passe le témoin à Alban Vibrac à la tête de la confédération meurthe-et-mosellane. Celui qui reste vice-président de la section Industrie va pouvoir se consacrer pleinement à la campagne en vue des élections consulaires de novembre prochain. Une démission pour la forme […]

363
Étienne Malher vient de démissionner du poste de président de la CGPME 54 pour se consacrer à la campagne des futures élections consulaires.
Étienne Malher vient de démissionner du poste de président de la CGPME 54 pour se consacrer à la campagne des futures élections consulaires.

Changement à la CGPME de Meurthe-et-Moselle. Après huit ans de présidence, Étienne Malher passe le témoin à Alban Vibrac à la tête de la confédération meurthe-et-mosellane. Celui qui reste vice-président de la section Industrie va pouvoir se consacrer pleinement à la campagne en vue des élections consulaires de novembre prochain. Une démission pour la forme mais une nouvelle implication !

Le 7 juin à l’occasion d’un Conseil d’administration, Étienne Malher a passé officiellement la main à Alban Vibrac (de la menuiserie éponyme de Maxéville) à la présidence de la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) de Meurthe-et-Moselle au cours d’une élection en bonne et due forme. La raison de cette démission, non pas subite «mais mûrement réfléchie», comme l’assure l’intéressé : les futures élections à la Chambre de commerce et d’industrie de novembre (scrutin du 20 octobre au 2 novembre avec une proclamation des résultats le 10 novembre). Projet le 16 juin «La présence de la CGPME dans la prochaine CCIT 54 et la CCIR Grand Est est un enjeu important pour nos PME. Le Conseil d’administration m’a confié la tâche de préparer nos propositions pour la CCI et de mener la campagne de la CGPME 54 pour ce scrutin», explique Étienne Malher dans une lettre, datée du 1er juin, adressée à ses adhérents. «J’ai aujourd’hui plus de temps, sans abandonner la CGPME je reste vice-président à l’Industrie, pour me consacrer aux prochaines élections consulaires. Cette passation de pouvoir n’est pas pour moi un abandon de notre union départementale» Le projet de la CGPME 54 en vue de ces élections sera présenté le 16 juin prochain au golf de Pulnoy. D’après nos informations, une liste commune avec le Medef de Meurthe-et-Moselle pourrait être montée pour l’échéance d’octobre-novembre prochain.

emmanuel.varrier