Environnement

Station multi-énergies propres chez Transalliance

Une première jugée mondiale ! L’inauguration de la station multi-énergies propres sur le site de Transalliance du Dynapôle de Ludres-Fléville s’affiche comme une nouvelle étape dans la politique d’éco-responsabilité du transporteur lorrain mais surtout une réponse en matière de transport propre. Cette avancée dans la mobilité décarbonée est le fruit d’une aventure pionnière menée avec […]

355
Le transporteur Transalliance s’est doté d’une station multi-énergies propres, une première jugée mondiale.
Le transporteur Transalliance s’est doté d’une station multi-énergies propres, une première jugée mondiale.

Une première jugée mondiale ! L’inauguration de la station multi-énergies propres sur le site de Transalliance du Dynapôle de Ludres-Fléville s’affiche comme une nouvelle étape dans la politique d’éco-responsabilité du transporteur lorrain mais surtout une réponse en matière de transport propre. Cette avancée dans la mobilité décarbonée est le fruit d’une aventure pionnière menée avec Air Liquide et la Samada, la filiale logistique de Monoprix.

Gaz naturel comprimé (GNC), gaz naturel liquéfié (GNL) et de l’azote liquide ! Le tout dans une seule et même station. «C’est un moment historique que nous sommes en train de vivre», n’hésite pas à lancer Pierre-Étienne Franc, vice-président des marchés et technologies avancées d’Air Liquide à l’occasion de l’inauguration de la station multi-énergies propres installée sur le site du transporteur Transalliance sur le Dynapôle de Ludres-Fléville devant un parterre de responsables économiques, politiques avec le préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe Mahé en tête de file. «Avec cette station, nous nous engageons plus que jamais pour une mobilité propre et efficiente. Elle incarne cet engagement, nourri d’une alliance inédite avec Air Liquide. L’association de leurs technologies à notre vision d’avenir a permis la création de cet outil universel au service d’un trans
port routier de marchandises plus respectueux de l’environnement», explique Alexandre Michel, le PDG de Transalliance.

Nouvelle approche du transport

Premier client et partie intégrante de cette aventure pionnière, la Samada (filiale logistique du groupe Monoprix). «Notre démarche de développement durable est au cœur de notre stratégie. À travers cette station multi-énergies, l’ensemble de notre flotte du Grand Est approvisionnera tous les magasins Monoprix et Naturalia de la région au GNL/GNC et à l’azote pour le transport réfrigérer, pour une logistique urbaine propre et silencieuse», confie Jean-Pierre Devilliers, le directeur général de la Samada. Depuis mars dernier, 14 poids lourds «propres» (8 porteurs
GNC et 6 tracteurs GNL) équipés de remorques frigorifiques fonctionnant à l’azote liquide, sont présents au cœur de la flotte Transalliance. À la fin de l’année, le parc de véhicules de ce type devrait doubler. «Nous sommes dans une nouvelle approche du transport et de la logistique. Nous façonnons l’avenir de nos professions», continue Alexandre Michel. Reste à convaincre d’autres transporteurs de jouer cette carte des carburants «verts». La station de Transalliance n’est pas uniquement réservée pour son propre usage. Elle est ouverte à tous (sur abonnement via Air Liquide) et il n’est pas impossible de voir dans l’avenir un système de paiement automatique à l’instar des stations classiques. La démocratisation du transport décarboné a franchi une nouvelle étape en Lorraine.

emmanuel.varrier