Économie solidaire

Trophées 2016 lancés en Meurthe-et-Moselle

Avec près de 30 000 emplois, l’économie sociale s’affiche comme un des moteurs indéniables du développement économique en Meurthe-et-Moselle. Si le fossé entre une économie dite classique et cette forme d’économie prônant une autre façon d’entreprendre commence à se combler, il n’en demeure pas moins que ce secteur se doit d’être (enfin) reconnu à sa […]

295
Laurent Trogrlic, vice-président du Conseil général 54 et Catherine Zuber viceprésident du Conseil régional ont lancé les Trophées 2016 de l’Économie sociale.
Laurent Trogrlic, vice-président du Conseil général 54 et Catherine Zuber viceprésident du Conseil régional ont lancé les Trophées 2016 de l’Économie sociale.

Avec près de 30 000 emplois, l’économie sociale s’affiche comme un des moteurs indéniables du développement économique en Meurthe-et-Moselle. Si le fossé entre une économie dite classique et cette forme d’économie prônant une autre façon d’entreprendre commence à se combler, il n’en demeure pas moins que ce secteur se doit d’être (enfin) reconnu à sa juste valeur. L’édition 2016 des Trophées de l’économie sociale pilotée par le Conseil départemental devrait remplir cette mission. Les candidatures sont ouvertes. «L’économie sociale est une économie comme les autres. Elle est compétitive, concurrentielle et par forcément subventionnée.» Dixit Laurent Trogrlic, vice-président délégué au développement économique et à l’attractivité au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, à l’occasion du lancement de la 3e édition des Trophées de l’économie sociale, le 31 mai dernier.

Un salarié sur dix dans le Grand Est «Ce secteur ne se limite plus aux seules associations et coopératives. Son champ s’ouvre de plus en plus et notamment aux entreprises classiques», renchérit Catherine Zuber, conseillère régionale Grand Est. Avec ses 27 439 emplois et ses 2 232 établissements, la Meurthe-et-Moselle a toujours revendiqué et promu cette facette de l’économie «qui respecte et valorise les ressources et les richesses des personnes et des territoires et qui est générateur de création d’activités et d’emplois non délocalisables.» Dans le Grand Est, un salarié sur dix travaille aujourd’hui dans ce secteur. Les Trophées de l’économie sociale sont plus qu’une simple vitrine mais un véritable accélérateur. Les candidatures pour y participer sont ouvertes depuis ce 6 juin et jusqu’au 16 septembre (toutes les infos sur le site : www.meurthe-et-moselle.fr). Remise des prix annoncée, après délibération du jury départemental, le 29 novembre prochain.

emmanuel.varrier