Industrie

150 ans pour Cérébos à Dombasle-sur-Meurthe

La saline Cérébos de Dombasle- sur-Meurthe vient de fêter ses 150 ans. Avec 36 000 tonnes de sel produites par an, cette filiale à 100 % du groupe allemand Kali und Salz, s’affiche comme un des pans industriels historiques de la cité dombasloise.

503
Philippe Couson, le président de la Saline Cérébos de Dombasle-sur-Meurthe
Philippe Couson, le président de la Saline Cérébos de Dombasle-sur-Meurthe
Philippe Couson, le président de la Saline Cérébos de Dombasle-sur-Meurthe
Philippe Couson, le président de la Saline Cérébos de Dombasle-sur-Meurthe

36 000 tonnes de sel y sont produites par an pour un CA avoisinant les 14 millions d’euros avec un effectif de 70 personnes (dont une cinquantaine pour la partie purement industrielle et logistique), et surtout cette année 150 ans d’existence. Philippe Couson, le président et directeur du site de la saline Cérébos de Dombasle-sur-Meurthe a souhaité marquer le coup le 30 juin à l’occasion d’une cérémonie en présence des salariés, des retraités de l’usine et naturellement d’élus. Créé en 1866, via un décret signé par Napoléon III, le site démarre son activité sous l’appellation des Salines de Dombasle.

Conditionnement uniquement
En 1881, la famille Octobon prend la main, et la marque Cérébos apparaît en 1902 et elle ne quittera plus le site dombaslois. Un secteur centré sur le sel de table à Dombasle (deux tiers de la production) et les pastilles et tablettes régénérantes pour lave-vaisselle (le tiers restant). En 1967, le groupe britannique RanK Hovis Mac Dougall entre dans le capital de la société. En 1986 le voisin industriel dombaslois Solvay rachète les salines avant de conclure par la suite une joint-venture avec les Allemands de chez Kali und Salz. En 2004, les salines Cérébos deviennent à 100 % filiale du groupe allemand au sein de la division Esco (European Salt Company). Aujourd’hui, la saline ne produit plus de sel mais elle le conditionne. La saumure est achetée aux voisins Solvay puis elle est traitée par Esco France, également présent sur Dombasle, avant d’être conditionnée par les équipes de la saline. En 150 ans, les choses changent…