Edito La menace aux deux visages

Charlie Hebdo, l’hyper cacher de la porte de Vincennes, Saint-Denis, des rues de Paris, mais aussi Bagdad, Bruxelles, Tel Aviv, Tunis, Orlando, Dacca et maintenant Nice ce 14 juillet ! Le spectre du terrorisme est mondial ; ses soldats de l’horreur sont partout. Rien ne sert de se mettre des œillères, de trouver des échappatoires […]

307

Charlie Hebdo, l’hyper cacher de la porte de Vincennes, Saint-Denis, des rues de Paris, mais aussi Bagdad, Bruxelles, Tel Aviv, Tunis, Orlando, Dacca et maintenant Nice ce 14 juillet ! Le spectre du terrorisme est mondial ; ses soldats de l’horreur sont partout. Rien ne sert de se mettre des œillères, de trouver des échappatoires pour se sécuriser et essayer de se réconforter. L’horreur peut frapper n’importe qui et n’importe où. Il est nécessaire d’en être pleinement conscient. Quatre jours après le camion de la Promenade des Anglais, un jeune afghan de dix-sept ans attaque à la hache les passagers d’un train en Bavière. Un carnage ! Un nouvel échelon gravi dans la dimension de la barbarie et une énième façon de répandre la terreur. La guerre est là, n’ayons pas peur des mots. Notre pays est aujourd’hui confronté à l’obscurantisme de certains illuminés. L’heure est grave et l’union est plus que nécessaire. Un consensus national est de mise, or celui-ci est parti en éclats suite aux prises de position malvenues de certains chefs de partis politiques qui n’ont pas hésité à pointer du doigt des manquements sécuritaires. Hallucinant, pour ne pas dire navrant, de voir récupérer aussi vite l’horrible destin des quatre-vingt-quatre victimes de Nice. Cette union fissurée, brisée, laisse le champ libre aux revendications identitaires et à la stigmatisation d’une partie de la population française issue de l’immigration. L’ignorance et la frustration sont nos pires ennemies et le combat à mener s’avère délicat, tellement le mal semble déjà fait. Difficile de combattre une idée et encore plus, de changer les mentalités et ouvrir les esprits obtus de certains. Rien n’est impossible si la sagesse triomphe. D’autres attentats se produiront en France et ailleurs, c’est une certitude ! Le nier serait une erreur, le reconnaître n’est juste que la triste réalité du moment. Comment s’en prémunir ? Difficile à dire, mais sans l’union et la cohésion, la menace sera encore plus grande…

emmanuel.varrier