Elections consulaires : Le Medef 54 avec Entreprises et Territoires

Le Medef de Meurthe-et-Moselle vient d’annoncer son soutien au programme de l’association Entreprises et Territoires en vue des futures élections consulaires des Chambres de commerce et d’industrie en octobre et novembre prochains. L’union sacrée patronale, souhaitée par bon nombre, serait-elle réellement en marche ?

403
«Ce projet est rassembleur, responsable et innovant. Il peut qu’être bénéfique pour nos entreprises et nos territoires», assure Christine Bertrand, la présidente du Medef 54.
«Ce projet est rassembleur, responsable et innovant. Il peut qu’être bénéfique pour nos entreprises et nos territoires», assure Christine Bertrand, la présidente du Medef 54.

«Au sein du Grand Est, ce projet rassembleur, responsable et innovant ne peut qu’être bénéfique pour nos entreprises et nos territoires.» Dixit Christine Bertrand, la présidente du Medef de Meurthe-et-Moselle après l’annonce du soutien de son mouvement patronal au programme de l’association Entreprises et Territoires présenté par François Pélissier, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de Meurthe-et-Moselle, et toute l’équipe de campagne dirigée par Alex Muller (voir notre numéro 1765 du 27 juin).

Unité nécessaire
«Le travail de réflexion, mené par les différents syndicats patronaux autour d’un projet commun au service des entreprises du territoire de Meurthe-et-Moselle s’est poursuivi (…) Après avoir rencontré les animateurs du mouvement Entreprises et Territoires, nous avons obtenu, par l’intermédiaire de ses nombreux représentants, les gages nécessaires», explique le Medef de Meurthe-et-Moselle dans un communiqué en date du 1er juillet. «Nous estimons que les valeurs et les engagements définis par ce projet sont à même de défendre au mieux et de représenter les intérêts des forces économiques de la région Grand Est et plus particulièrement en Lorraine et en Meurthe-et-Moselle.» Le tout avec une volonté affichée de la part de Christine Bertrand «de la nécessité d’avoir une unité du monde économique en Lorraine.» Reste à savoir si l’unité sera véritablement complète autour de cette dynamique annoncée.