Tourisme : Nancy à l’heure métropolitaine

Loi NOTRe oblige, Nancy Tourisme et Événements passera en janvier prochain sous la coupe de la Métropole du Grand Nancy. Un changement fort où la structure actuelle entend peser de tout son poids, du fait de cette véritable réinvention du tourisme nancéien. «Le tourisme de demain, c’est la Métropole du Grand Nancy ! Il faut […]

320
Le tourisme nancéien s’inscrit aujourd’hui dans une dimension métropolitaine.
Le tourisme nancéien s’inscrit aujourd’hui dans une dimension métropolitaine.

Loi NOTRe oblige, Nancy Tourisme et Événements passera en janvier prochain sous la coupe de la Métropole du Grand Nancy. Un changement fort où la structure actuelle entend peser de tout son poids, du fait de cette véritable réinvention du tourisme nancéien.

«Le tourisme de demain, c’est la Métropole du Grand Nancy ! Il faut aujourd’hui reformuler l’offre touristique en nous appuyant sur les outils existants.» Dixit Gérard Rongeot, le président de Nancy Tourisme et Événements, le 5 juillet quelques heures avant la dernière assemblée générale de la structure avant de passer au 1er janvier prochain sous la coupe de la Métropole du Grand Nancy, suite à la loi NOTRe instaurant le transfert des compétences touristiques aux intercommunalités. Avec un CA l’an passé de 770 000 euros, un budget de 1 820 000 euros autofinancé à 41 %, une offre adaptée et en constante évolution par rapport aux attentes des touristes avec un volet Tourisme d’affaires de plus en plus conséquent, Nancy Tourisme et Événements entend bien faire reconnaître ses compétences dans la nouvelle dimension métropolitaine.

Gymnastique territoriale «C’est un contexte particulier et notre outil n’est pas encore suffisamment connu», confie Gérard Rongeot qui entend bien faire de Nancy Tourisme et Événements un véritable laboratoire d’idées au service de la Métropole. Le tout avec une volonté affichée de création de synergies avec d’autres structures touristiques bien au-delà des limites de l’agglomération nancéienne. «Il nous faut également penser Grand Est, c’est pourquoi nous avons été à l’initiative de la création d’un réseau de directeurs d’agences de tourisme de catégorie 1 du Grand Est.» Reste à savoir si dans cette véritable gymnastique territoriale, tout le monde sera prêt véritablement à travailler ensemble.

emmanuel.varrier