Ader Investissements conforte son positionnement

Depuis l’entrée de la Caisse des Dépôts dans son capital, en fin 2015, Ader Investissements accélère son développement en sollicitant d’autres investisseurs institutionnels. Cette ouverture, vers les financeurs publics, conforte son positionnement comme acteur majeur au soutien et au renforcement des fonds propres des TPE et PME.  Atteindre sa taille critique ! C’est aujourd’hui chose […]

331
Auparavant composée d’investisseurs privés, Ader Investissements affiche aujourd’hui plusieurs investisseurs institutionnels dans son capital.
Auparavant composée d’investisseurs privés, Ader Investissements affiche aujourd’hui plusieurs investisseurs institutionnels dans son capital.

Depuis l’entrée de la Caisse des Dépôts dans son capital, en fin 2015, Ader Investissements accélère son développement en sollicitant d’autres investisseurs institutionnels. Cette ouverture, vers les financeurs publics, conforte son positionnement comme acteur majeur au soutien et au renforcement des fonds propres des TPE et PME. 

Atteindre sa taille critique ! C’est aujourd’hui chose faite pour Ader Investissements. «La Caisse des dépôts est entrée dans notre capital fin 2015 à hauteur de 700 000 euros et représente 16,55 % de notre capital social. Cette opération nous a permis d’atteindre notre taille critique estimée à 5 millions d’euros et de faire levier sur d’autres investisseurs publics», assure Éric Lobry de cette société d’investissement de proximité.

Doubler l’activité en 2020 Créée en 2007 sous la forme d’une holding de participation, à l’initiative des chefs d’entreprise lorrains, pour tenter de pallier le déficit d’accompagnement des TPE et PME dans leur structuration, leur développement et ainsi leur permettre d’accéder à un renforcement de leurs trésoreries, la société s’est développée «sans aucune aide publique». Mais aujourd’hui elle sollicite des investisseurs institutionnels pour pouvoir se développer davantage. La Caisse des Dépôts a été la première suivie par le Conseil régional du Grand Est ou encore le GIP (Groupe d’intérêt public) et Objectif Meuse «qui détiennent chacun désormais 11,82 % de notre capital pour un investissement de 500 000 euros.» Les CCI de Meurthe-et-Moselle et des Vosges sont également présentes mais les investisseurs privés demeurent toujours majoritaires. Avec une vingtaine d’entreprises en portefeuille (représentant un total de 20 millions d’euros de CA), Ader Investissements a l’ambition de doubler son activité à l’horizon 2020.

emmanuel.varrier