Estelle Grelier défend la réforme territoriale

Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales a ouvert le forum pour la gestion des villes et des collectivités, le 8 septembre à Nancy, face à des élus dont certains plus que dubitatifs voire inquiets de la réforme territoriale et de ses conséquences en matière de compétences, notamment, au niveau du développement économique. «Au […]

409
«Au niveau de la compétence en matière de développement économique, tout sera clair à la fin de l’année», assure Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales.
«Au niveau de la compétence en matière de développement économique, tout sera clair à la fin de l’année», assure Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales.

Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales a ouvert le forum pour la gestion des villes et des collectivités, le 8 septembre à Nancy, face à des élus dont certains plus que dubitatifs voire inquiets de la réforme territoriale et de ses conséquences en matière de compétences, notamment, au niveau du développement économique. «Au niveau de la compétence en matière de développement économique s’il est vrai qu’aujourd’hui les choses peuvent apparaître un peu floues, tout sera entièrement clarifié pour la fin de l’année. Nous sommes toujours en phase de transition en 2016 au niveau de la réforme territoriale. » Dixit Estelle Grelier, secrétaire d’État chargée des collectivités territoriales quelques minutes après son allocution d’ouverture du forum pour la gestion des villes et des collectivités (qui s’est tenu du 8 au 9 septembre au Centre de congrès Prouvé).
Baisse des dotations
«Pour les entreprises, le principal point d’entrée en matière de développement économique sera l’intercommunalité et sa relation avec les différents acteurs présents et notamment les chambres consulaires.» Dans les travées du Centre Prouvé les élus, lors de l’ouverture de ce forum, en sont déjà pleinement conscients, et des inquiétudes sont déjà latentes. La fameuse baisse des dotations est devenue source de préoccupation ce qui est démontré, notamment lors de la présentation en introduction d’un film court où nombre d’élus témoignent de leur désaccord. «Tout le monde doit contribuer aux efforts de rétablissement du budget de l’État. C’est vrai que la baisse des dotations est présente. Elles ont baissé, je ne le nie pas, mais c’est le principe de l’effort demandé et d’une manière générale les collectivités ont tenu leur budget.» À quel prix ?
emmanuel.varrier