La Porte Verte rit (un peu) moins jaune…

L’implantation de nouvelles enseignes à l’image de Stokomani,géant du déstockage de grandes marques ou encore de l’arrivée confirmée de Go Sport pour la fin de l’année sur la Porte Verte à Essey-lès-Nancy apparaît démontrer qu’un vent nouveau, voire un mouvement de fond, semble souffler dans l’univers de l’immobilier commercial. Bonne nouvelle. «Ce qui est en […]

344
Avec l’ouverte récente du déstockeur de grandes marques Stokomani et l’arrivée pour la fin de l’année de Go Sport, la Porte Verte d’Essey se ressaisit après des années bien moroses.
Avec l’ouverte récente du déstockeur de grandes marques Stokomani et l’arrivée pour la fin de l’année de Go Sport, la Porte Verte d’Essey se ressaisit après des années bien moroses.

L’implantation de nouvelles enseignes à l’image de Stokomani,géant du déstockage de grandes marques ou encore de l’arrivée confirmée de Go Sport pour la fin de l’année sur la Porte Verte à Essey-lès-Nancy apparaît démontrer qu’un vent nouveau, voire un mouvement de fond, semble souffler dans l’univers de l’immobilier commercial. Bonne nouvelle.
«Ce qui est en train de se passer sur la Porte Verte à Essey-lès-Nancy tente à démontrer une véritable sortie de crise, du moins, de l’émergence d’une nouvelle donne plus positive.» Jean-Marc Gilson, le gérant d’Arthur Loyd Lorraine connaît bien les cycles conjoncturels de la Pierre commerciale et aujourd’hui il est quasiment persuadé que «cela commence à aller beaucoup mieux et que les investisseurs sont bien présents.» Pour lui (comme pour d’autres acteurs), l’immobilier commercial repart en périphérie d’agglomération et marque l’arrivée d’une ère (et une bonne dose d’air pour les professionnels de l’immobilier) celle «du tourisme commercial de périphéries. Et cela vaut aussi bien pour Nancy et encore plus pour Metz avec l’effet Waves et du futur centre Muse annoncé». Stokomani, géant francilien de la vente en déstockage de produits de marque vient d’ouvrir sur 2 500 m² son 163e magasin en France sur la Porte Verte, le 14 septembre, son deuxième dans l’agglomération nancéienne après Laxou. «Ce n’est pas un hasard si une enseigne comme celle-ci décide de s’installer dans cette partie de l’agglomération. Dans cette partie de la zone, ce sont 21 000 véhicules par jour qui passent», souligne le professionnel de la Pierre.
Go Sport en fin d’année
À une autre échelle, «Mise au Green» du prêt-à-porter masculin, prend 450 m² dans les anciens locaux de la boutique Baobab en face de l’hypermarché Cora et surtout le monstre Go Sport ouvrira pour la fin de l’année sur le même site que Stokomani vers le McDonald’s et le restaurant Courtepaille. «On ne verra plus ces types d’enseignes dans les centrevilles ! Il existe une typologie de commerces pour les centres urbains mais aujourd’hui les groupes recherchent les sites en périphérie. Ils répondent à une demande, à un véritable effet de société.» Facilité d’accès, parking gratuit, regroupement dans l’ensemble de l’offre, tout y est ! Après des années plus que moroses pour l’immobilier commercial et principalement dans cette zone de la Porte Verte, les choses semblent donc reprendre et la courbe commence à s’inverser. «En trois mois, nous avons placé autant de mètres carrés quand trois ans sur la Porte Verte. Dans l’agglomération, les zones d’Houdemont ou encore d’Heillecourt sont quasiment arrivées à saturation. C’est l’Est de l’agglomération qui est aujourd’hui le poumon ». Le signe d’un véritable renouveau ? Peut-être…

emmanuel.varrier