Promenons-nous dans les bois…

Les gamins d’avant l’appelaient «le petit bois». Une étendue sylvestre à perte de vue avec son lot de mystères et de merveilles que seule l’enfance peut faire imaginer. Des chemins à l’état naturel où les mûres sauvages et autres cynorhodons affichaient leurs couleurs vives et répandaient leur odeur enchanteresse. Les gamins ont grandi, le petit […]

13
Vous devez être connectés pour visualiser cet article