Un pôle e-commerce et e-logistique sur la zone Leclerc

L’annonce de l’émergence future d’un pôle e-commerce et e-logistique sur la zone d’activités Leclerc démontre la volonté de l’équipe municipale en place de Jarville-la-Malgrange de poursuivre son changement d’image avec une stratégie de développement de l’attractivité, même si plusieurs points noirs subsistent comme l’artère commerciale de la rue de la République. Un pôle e-commerce et […]

304
La ville de Jarville entend renforcer sa politique d’attractivité et de développement économique.
La ville de Jarville entend renforcer sa politique d’attractivité et de développement économique.

L’annonce de l’émergence future d’un pôle e-commerce et e-logistique sur la zone d’activités Leclerc démontre la volonté de l’équipe municipale en place de Jarville-la-Malgrange de poursuivre son changement d’image avec une stratégie de développement de l’attractivité, même si plusieurs points noirs subsistent comme l’artère commerciale de la rue de la République.
Un pôle e-commerce et e-logistique sur la zone d’activités Leclerc jouxtant Nancy et Vandoeuvre près d’une sortie de l’A33 et à proximité de la voie ferrée. C’est l’un des projets mis en avant le 19 septembre par la commune de Jarville-la-Malgrange à l’occasion d’une réunion avec différents acteurs économiques et politiques du territoire (on a noté la présence Jean-François Husson, vice-président de la Métropole du Grand Nancy). «Jarville poursuit son changement d’image et elle devient de plus en plus attractive. Des espaces sont à conquérir et à aménager», assure Jean-Pierre Hurpeau, le maire de la ville. Depuis l’arrivée de la nouvelle équipe municipale en 2015 l’attractivité économique est (re)devenue une priorité forte. «Pour accueillir de nouveaux habitants, il est nécessaire de développer l’activité économique», explique Claude Damm, adjoint au maire, chargé des relations avec les acteurs économiques.
Une TFC à venir…
250 acteurs économiques sont aujourd’hui répertoriés dans la commune pour 10 000 habitants. Plan de jalonnement (qui devrait être finalisé pour la fin de l’année), états les lieux des locaux vacants, requalification du centre-ville commercial avec un important travail mené sur l’artère commerciale de la rue de la République, tout est mis en oeuvre pour booster l’attractivité économique de la ville. «Pour la zone Leclerc, la ville a fait valoir en mai dernier son droit de préemption sur le site des anciennes enseignes VDO et AMC ce qui va nous permettre de créer un nouveau pôle e-logistique et des services annexes qui valoriseront la ville.» Ce pôle e-logistique sera complété par «un pôle numérique et d’e-commerce dans la partie centrale de la zone qui est déjà mise en vente dans le cadre du label French Tech et qui répond aux objectifs de la Métropole du Grand Nancy.» Les autres zones d’activités
(Gabriel Fauré, Malgrange et Val du Moulin) font également l’objet de nombreuses pistes de réflexion. L’artère commerciale de la rue de la République demeure un des points délicats avec bon nombre de commerces vacants du fait de l’abandon de certains propriétaires. Une TFC (Taxe sur les friches commerciales) devrait d’ailleurs prochainement être mise en place histoire de tenter de pallier le problème de ces véritables verrues urbaines.
emmanuel.varrier