Un projet pour se mettre au vert !

Nom : Safe Inside. Localisation : Nancy. Date de création : 2015. Effectif : 1. Signe particulier : projet de créer une start-up dans le conseil énergétique. Tout en menant son projet de thèsesur «La nouvelle économie du droit pénal», Mickael Lebdar, doctorant au Bureau d’Économie Théorique et Appliquée de l’Université de Lorraine, a décidé […]

387
Mickael Lebdar, chef de projet Safe Inside.
Mickael Lebdar, chef de projet Safe Inside.

Nom : Safe Inside. Localisation : Nancy. Date de création : 2015. Effectif : 1. Signe particulier : projet de créer une start-up dans le conseil énergétique.
Tout en menant son projet de thèsesur «La nouvelle économie du droit pénal», Mickael Lebdar, doctorant au Bureau d’Économie Théorique et Appliquée de l’Université de Lorraine, a décidé de se lancer dans un projet entrepreneurial dans le secteur de la domotique via la création de packs de contrôle énergétique pour entreprises et particuliers (le pack devrait coûter entre 250 et 300 € pour les particuliers et entre 700 et 800 € pour les entreprises).

Innover pour économiser

Il mène ce projet non sans succès puisqu’il a remporté début juillet, le grand prix de l’éloquence Entreprendre by Promotech. Premier signe encourageant pour Mickael Lebdar qui finalise avec l’appuides jeunes ingénieurs de l’école Télécom de Nancy la phase de prototypage. «Les packs de contrôle énergétique ont pour objectif de collecter d’importantes informations quant au niveau de consommation d’énergie», explique notre jeune entrepreneur. Il ajoute qu’ «il s’agit d’un capteur qui marche à piles rechargeables avec une autonomie d’un an et demi que l’on peut clipser sur un radiateur ou encore des multiprises. Cet outil de contrôle doit permettre d’optimiser le comportement afin de limiter les pertes économiques dues au gaspillage. Pour les entreprises, c’est un excellent moyen pour obtenir une certification environnementale et valoriser leur image.» Soutenu par le Pôle entrepreneuriat étudiant de Lorraine et par Promotech, Mickael Lebdar lancera en octobre-novembre une campagne de crowdfunding afin de financer le prototypage. Début 2017, celui-ci commencera à démarcher les conseillers en environnement ou encore les organismes certificateurs afin qu’ils recommandent son produit.
romain.millet