Artisans réunis : en toute indépendance

Première secrétaire adjointe de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Meurthe-et-Moselle, l’esthéticienne nancéienne Nathalie Fund est en tête de la liste «Artisans réunis». Mettant en avant un bilan positif de la gestion de la Chambre, l’équipe sortante espère continuer dans ce sens en abattant, pour cette échéance électorale, la carte de l’indépendance syndicale. «Notre […]

280
«Ce que souhaitent les artisans, c’est une Chambre de métiers proactive», assure Nathalie Fund, tête de la liste «Artisans réunis».
«Ce que souhaitent les artisans, c’est une Chambre de métiers proactive», assure Nathalie Fund, tête de la liste «Artisans réunis».

Première secrétaire adjointe de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Meurthe-et-Moselle, l’esthéticienne nancéienne Nathalie Fund est en tête de la liste «Artisans réunis». Mettant en avant un bilan positif de la gestion de la Chambre, l’équipe sortante espère continuer dans ce sens en abattant, pour cette échéance électorale, la carte de l’indépendance syndicale.
«Notre liste est ouverte et représentative de tous les artisans et de tous les territoires et cela quels que soient leurs engagements syndicaux. L’appartenance syndicale n’a pas d’importance, ce que les artisans souhaitent, c’est d’avoir une chambre proactive.» Petit clin d’oeil fait à la liste adverse à la sienne dans la course à la gouvernance de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Meurthe-et-Moselle. Nathalie Fund, présidente de la Corporation de l’esthétique-cosmétique de Meurthe-et-Moselle et tête de la liste «Artisans réunis», préfère parler du bilan qu’elle juge positif de l’équipe sortante qu’elle représente. «Notre équipe a réorganisé les services administratifs, maintenu ses priorités et affiche aujourd’hui un bilan à l’équilibre», assure celle qui est aujourd’hui la première secrétaire adjointe de la Chambre. Référence faite, au fameux rapport de la Cour des comptes concernant la structure (sur une période antérieure à la mandature actuelle : ndlr). «Tout a été remis à plat ! Nous avons allégé les charges, maintenu et développé nos services et augmenté notre fond de roulement. Notre équipe a bien géré. C’est aujourd’hui un outil efficace.» Elle espère naturellement pouvoir continuer pour le quinquennat à venir. Le scrutin se terminant le 14 octobre (à minuit par voie postale via une enveloppe préaffranchie) en décidera.
Accompagnement continu
Limite d’âge oblige, l’équipe sortante est renouvelée aux deux tiers. Sur la liste «Artisans réunis» des figures de l’univers artisanal meurthe-et-mosellan et des fédérations fortes et influentes (à l’image de Régis Le Goavec, président du CNPA Lorraine). Côté priorité, l’urgence concernant le Cepal de Laxou, le centre de formation de la Chambre de métiers (voir encadré) mais également l’accompagnement continu des artisans, notamment, au niveau des nouvelles technologies, de la recherche et de l’innovation ou encore du développement durable. «Nous avons, par exemple, soutenu une vingtaine de dossiers d’artisans au niveau de la propriété intellectuelle.» Sans oublier : «l’amplification du soutien à la transmission d’entreprise.» Le tout avec une volonté affichée de retour d’expériences et d’écoute du terrain. Sur les quelque 13 000 artisans répertoriés en Meurthe-et-Moselle, l’équipe sortante assure en avoir contacté (physiquement, téléphoniquement ou encore via les différents outils web) la quasi-totalité.

emmanuel.varrier