Florange : the place to be…

Voir Florange pour se faire élire ou réélire ! On connaissait le tourisme de villégiature, le tourisme d’affaires, le tourisme industriel voici venu le temps, échéance électorale oblige, du tourisme politicien. Endroit prisé dans notre jolie région : Florange. Mi-octobre, Arnaud Montebourg, l’ancien ministre du redressement productif y est passé pour réaffirmer, notamment, qu’il avait […]

362

Voir Florange pour se faire élire ou réélire ! On connaissait le tourisme de villégiature, le tourisme d’affaires, le tourisme industriel voici venu le temps, échéance électorale oblige, du tourisme politicien. Endroit prisé dans notre jolie région : Florange. Mi-octobre, Arnaud Montebourg, l’ancien ministre du redressement productif y est passé pour réaffirmer, notamment, qu’il avait tout fait pour sauver les hauts fourneaux. Auparavant, il avait commencé son périple industriel lorrain, de trois jours, par Hayange pour visiter l’entreprise de sidérurgique British Steel (rachetée par le fonds d’investissement Greybull Capital) puis il continua par Pont-à-Mousson, pour une rencontre avec les syndicalistes du fondeur meurthe-et-mosellan et finir à Amnéville chez, Les Bronzes d’Industrie, société spécialisée dans la fonderie des métaux réalisant 70 % de son CA à l’export, tout en faisant un détour par Metz pour une petite séance de dédicaces. Objectif pour le candidat à la primaire socialiste des 22 et 29 janvier prochain : prendre la température et occuper le terrain… et taper un peu sur les copains ! Autre «touriste politique» en déplacement dans la région et pas des moindres, François Hollande. Le président de la République s’est rendu le 17 octobre à Florange en assumant le bilan de sa politique industrielle lors d’une visite fortement médiatisée et surtout très encadrée où tout était millimétré et sans accroc (notamment avec le comité d’accueil qui l’attendait gentiment). Florange, notre région Lorraine, tout comme Belfort et Alstom aujourd’hui ne sont que des symboles à visiter pour ce monde politique national en pleine euphorie préélectorale. Des «touristes politiques», il devrait y en avoir encore de nombreux à venir s’imprégner de notre chère terre de Lorraine. Le «tourisme politique» ? Un élément que pourrait prendre en compte l’Observatoire régional du tourisme dans son prochain baromètre histoire d’en percevoir les réelles retombées.
emmanuel.varrier