Juliette Protto voyage en Ministudio

D’une marotte d’enfant, Juliette Protto a fait son métier. Designer graphique, elle s’impose au fil des ans comme une professionnelle de talent sur la place nancéienne. Sa cible de clientèle : le milieu entrepreneurial. Rencontre avec un personnage aux valeurs affirmées. Il y a chez Juliette Protto des accents d’artiste, une élégance raffinée, un zeste de […]

520
Depuis 2009, Juliette Protto est designer graphique indépendante.
Depuis 2009, Juliette Protto est designer graphique indépendante.

D’une marotte d’enfant, Juliette Protto a fait son métier. Designer graphique, elle s’impose au fil des ans comme une professionnelle de talent sur la place nancéienne. Sa cible de clientèle : le milieu entrepreneurial. Rencontre avec un personnage aux valeurs affirmées.
Il y a chez Juliette Protto des accents d’artiste, une élégance raffinée, un zeste de Barbara. La Nancéienne de 36 ans emploie les mots de la passion en évoquant son quotidien de designer graphique. Quand elle rembobine le fil de son existence, elle affirme : «Je dessine depuis toute petite. J’ai toujours été très curieuse, attirée par le design, l’architecture, la photographie, le cinéma. J’ai côtoyé quelques graphistes et je suis complètement tombée sous le charme de ce métier.» De l’IUT Charlemagne à l’École nationale supérieure d’Art de Nancy jusqu’à l’UFR Sciences humaines et arts à Metz, Juliette Protto pose les fondations de son futur en six années de formation supérieure dans la communication, la publicité, le graphisme. Ses stages en imprimerie puis dans une galerie d’art graphique l’immergent dans la réalité de la profession. En 2004, elle signe la communication du Festival international du Film de Lorraine. Avec un book bien garni, elle intègre en tant que graphiste puis directrice artistique junior l’agence nancéienne Versus Studio. Une enrichissante expérience de quatre années. Avant ce désir de tenter sa propre chance. En 2009, elle devient indépendante et crée Ministudio. Une dénomination qui sied bien à sa philosophie : «Cela tend à l’intimisme et a un côté rassurant.» S’arrêtant sur ce qui la guide chaque jour dans son aventure, elle dépeint sa motivation : «Le métier allie création, rigueur et demande un renouvellement permanent. J’apprécie la diversité et les rencontres que procure chaque projet. Je ne m’ennuie jamais. C’est particulièrement grisant de mettre en valeur des hommes et des femmes, des savoir-faire. Au contact des entreprises et des entrepreneurs, on apprend beaucoup.» Sa plus belle réussite, dont elle parle avec une certaine émotion dans la voix : le pilotage d’un ouvrage retraçant les 500 ans de la forge de Bayard pour le compte de Saint-Gobain Pont-à-Mousson.
Valoriser la culture d’entreprise
Ministudio développe une activité à plusieurs branches : conception et réalisation de tous supports de communication, imprimés comme web. Cela va de l’identité visuelle – logo, charte graphique, papeterie – à l’édition (journal interne, magazine, livre, annonce presse, rapport d’activités, book de références, brochures) en passant par la publicité (annonces presse, affiches, stands, signalétique) jusqu’au design digital (maquettes de site internet, e-newletter, e-mailing, Powerpoint). Juliette Protto s’est adjoint la collaboration d’une équipe de rédacteur, imprimeur, photographe, développeur pour les projets demandant une création sur mesure. La designer graphique a parfait une expertise ciselée et y a intégré ses valeurs. Juliette Protto parle sans ambages respect, proximité, repères, écoute, éthique. Se définissant volontiers comme une militante de son métier. «Qui ne s’improvise pas»,
note-t-elle. Sa clientèle répartie sur le Grand Est est éclectique : start-up, PME, grandes entreprises, institutions publiques, associations, libéraux, artisans, commerçants, agences de communication. Juliette Protto poursuit : «L’essence de Ministudio, c’est la valorisation de ceux qui font appel à mes services. Ils sont certains de trouver ici une démarche humaine. » Depuis sept ans, des entités telles les Codecom d’Étain et du Saulnois, le média Radio Déclic, Edf Suez, Screg, Icn Business School, Thiriet, Covivo, Bouygues Immobilier, Kronos, Faurecia, Transfench… lui ont fait confiance. Avec cette ouverture sur les autres et les choses comme le fil rouge de la vie de Juliette Protto : «Toutes ces rencontres ont contribué à grandir ma culture générale. Juste pour cela, mon parcours a quelque chose d’unique», conclut-elle.

laurent.siatka