La station, les boues et l’environnement

Du biogaz valorisé sur le territoire de la Communauté de communes du Lunévillois ! Le 26 septembre à l’occasion de la signature d’un contrat de délégation de service public avec Veolia Eau pour la gestion de la station d’épuration de Lunéville, un important volet environnemental a été mis en avant. Fer de lance : une […]

287
Signature d’un contrat de délégation de service public pour la gestion de la station d’épuration de Lunéville, le 26 septembre.
Signature d’un contrat de délégation de service public pour la gestion de la station d’épuration de Lunéville, le 26 septembre.

Du biogaz valorisé sur le territoire de la Communauté de communes du Lunévillois ! Le 26 septembre à l’occasion de la signature d’un contrat de délégation de service public avec Veolia Eau pour la gestion de la station d’épuration de Lunéville, un important volet environnemental a été mis en avant. Fer de lance : une unité de cogénération visant à valoriser le biogaz issu de la fermentation des boues d’épuration. Une première dans le Grand Est pour une installation de cette taille. Investissement annoncé : 370 000 euros. 414 000 kWh d’électricité.
C’est la production d’électricité annuelle annoncée pour la future unité de cogénération de la station d’épuration de la Communauté de communes du Lunévillois. «Le processus de fermentation et de digestion des boues d’épuration génère du biogaz qui, dans la plupart des sites d’épuration est tout simplement brûlé via des torchères. Nous avons décidé de valoriser ce biogaz», assure la structure intercommunale à l’occasion de la signature de la délégation de service public pour la gestion de la station d’épuration avec le groupe Veolia Eau (pour une durée de treize ans), le 26 septembre.
370 000 € d’investissements
«Ce dispositif répond parfaitement à nos objectifs, environnementaux et de performance énergétique, souhaités». Aux atouts environnementaux certains s’ajoute un avantage financier loin d’être négligeable. La revente de l’énergie devrait permettre de prendre en charge l’intégralité des travaux d’investissements (370 000 €) de cette unité de cogénération. «Cela permettra également une réduction des coûts de fonctionnement de la station.» À noter que la station lunévilloise affiche une triple certification Iso 9001, 14001 et 50001 garantissant un engagement dans les domaines de la qualité, de l’environnement et de l’énergie.

emmanuel.varrier