Ségolène Royal prône la chimie verte

Étape sur le Dynapôle de Ludres-Fléville pour Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, le 27 octobre, au coeur de l’usine Schweitzer pour découvrir la nouvelle ligne de production de sacs biosourcés de cette filiale du groupe Sphere. Exemple typique d’un industriel qui a su prendre à temps le train de la filière de la chimie […]

292
«La filière de la chimie verte n’est est qu’à ses débuts», assure Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement lors de son passage dans l’usine Schweitzer de Ludres.
«La filière de la chimie verte n’est est qu’à ses débuts», assure Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement lors de son passage dans l’usine Schweitzer de Ludres.
«La filière de la chimie verte n’est est qu’à ses débuts», assure Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement lors de son passage dans l’usine Schweitzer de Ludres.
«La filière de la chimie verte n’est est qu’à ses débuts», assure Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement lors de son passage dans l’usine Schweitzer de Ludres.

Étape sur le Dynapôle de Ludres-Fléville pour Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement, le 27 octobre, au coeur de l’usine Schweitzer pour découvrir la nouvelle ligne de production de sacs biosourcés de cette filiale du groupe Sphere. Exemple typique d’un industriel qui a su prendre à temps le train de la filière de la chimie verte. «Il faut bâtir les usines du futur aujourd’hui, mais il faut en même temps faire évoluer les industries du passé.» Le message est clair de la part de Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement à l’occasion de son passage dans l’usine Schweitzer (groupe Sphere) sur le Dynapôle de Ludres-Fléville pour l’inauguration, le 27 octobre, de la nouvelle ligne de production de sacs biosourcés de l’industriel.
Un marché énorme
«Sans votre persévérance qui a abouti à la loi interdisant l’utilisation des sacs plastiques à usage unique, nous n’en serions pas là», assure John Persenda, le président du groupe Sphere. Le groupe n’a pas attendu la loi pour abattre la carte de la R&D dans ce domaine. Les premiers sacs à base de fécule de pommes de terre et de polyester végétal sont sortis des lignes de production de Schweitzer il y a une dizaine d’années (reportage complet au sein de notre prochain numéro). «L’usine Schweitzer et le groupe Sphere sont l’exemple typique prouvant que l’environnement et l’industrie vont de pair. C’est la protection de l’environnement aujourd’hui qui entraîne la création de nouvelles filières de développement économique. La chimie verte n’en est qu’à ses débuts !», assure Ségolène Royal. Le marché du bioplastique est énorme et la demande, législation oblige, l’est également. Les unités de production du groupe Sphere (douze en Europe de l’Ouest) dont celle de Ludres sontprêtes à faire face.
emmanuel.varrier