Transition énergétique : entre opportunités et besoins

Didier Vaucois, le délégué régional d’EDF Grand Est est venu parler transition énergétique à l’occasion du dernier petit déjeuner du Medef de Meurthe-et-Moselle le 4 octobre à la Maison de l’Entreprise de Maxéville. Des apprentis du CFAI voisin étaient présents et ont pu constater que leur employabilité dans ce secteur apparaissait quasi certaine. Les apprentis du CFAI […]

317
«La formation est indispensable pour réussir la transition énergétique», assure Didier Vaucois, le délégué régional d’EDF pour le Grand Est.
«La formation est indispensable pour réussir la transition énergétique», assure Didier Vaucois, le délégué régional d’EDF pour le Grand Est.

Didier Vaucois, le délégué régional d’EDF Grand Est est venu parler transition énergétique à l’occasion du dernier petit déjeuner du Medef de Meurthe-et-Moselle le 4 octobre à la Maison de l’Entreprise de Maxéville. Des apprentis du CFAI voisin étaient présents et ont pu constater que leur employabilité dans ce secteur apparaissait quasi certaine. Les apprentis du CFAI de Maxéville en BTS ATI (Assistance technique d’ingénieur) peuvent être rassurés. La transition énergétique devrait leur permettre d’être facilement employable ! Ils étaient une petite dizaine à être venus assister à l’exposé de Didier Vaucois, le délégué régional d’EDF pour le Grand Est invité le 4 octobre au Medef de Meurthe-et-Moselle à la Maison de l’Entreprise de Maxéville dans le cadre de son petit déjeuner mensuel.
Compétences à trouver
«La transition énergétique est une opportunité pour bon nombre d’entreprises. Des milliers d’emplois sont annoncés via cette stratégie nationale de mix énergétique.» Énergies renouvelables (éolien terrestre et marin, photovoltaïque en passant par l’hydroélectricité ou encore la géothermie), la construction et la rénovation du bâtiment ou encore l’adaptation du parc nucléaire actuel, sur le papier toute la politique nationale décidée en matière énergétique doit entraîner un développement de l’ensemble de ces filières. La question aujourd’hui est de savoir si les compétences nécessaires sont présentes pour faire face à cette donne. «La formation et notamment celle des jeunes est aujourd’hui indispensable. Au niveau des cadres chez EDF, nous employons uniquement des Bac +5», assure Didier Vaucois. Un besoin certain de collaborateurs indispensables pour que la région Grand Est fasse valoir son potentiel, jugé important, dans ce fameux secteur de la transition énergétique.

emmanuel.varrier