La situation de l’emploi des cadres s’améliore, d’après l’Apec

 Les perspectives d’embauche des cadres s’améliorent, d’après l’Apec. Les entreprises cherchent d’abord des jeunes diplômés, pour des missions commerciales. Et l’informatique représente le premier secteur recruteur. Les perspectives pour l’emploi des cadres sont favorables, d’après l’Apec, la structure paritaire dédiée à l’accompagnement des cadres à l’emploi. Dans sa note de conjoncture du quatrième trimestre 2016, […]

352

 Les perspectives d’embauche des cadres s’améliorent, d’après l’Apec. Les entreprises cherchent d’abord des jeunes diplômés, pour des missions commerciales. Et l’informatique représente le premier secteur recruteur.
Les perspectives pour l’emploi des cadres sont favorables, d’après l’Apec, la structure paritaire dédiée à l’accompagnement des cadres à l’emploi. Dans sa note de conjoncture du quatrième trimestre 2016, publiée le 20 octobre, l’organisme dévoile les résultats de son baromètre trimestriel, basé sur l’interrogation de 750 entreprises de plus de 100 salariés, représentatives du secteur privé. Il dresse un panorama des intentions et des attentes des entreprises en matière d’emploi des cadres. Tout d’abord, plus de la moitié des entreprises envisagent de recruter au moins un cadre ce dernier trimestre 2016. C’est 4 points de plus qu’il y a un an, sur la même période. Mieux, près des trois quarts de ces entreprises se déclarent certaines de réaliser ces recrutements, d’ici la fin de l’année. Sous-jacent à ces perspectives dynamiques, un état d’esprit qui s’améliore chez une partie des entreprises interrogées par l’Apec : en septembre, 26 % d’entre elles estiment que leur situation économique s’est améliorée par rapport à l’année précédente, contre 23 %, il y a un an. Par ailleurs, la majorité des entreprises jugent que leur situation n’a pas évolué. Et la proportion de celles qui ont un avis négatif sur la question demeure stable (17 %). Au niveau des réalisations d’embauches, le troisième trimestre 2016 présente des résultats mitigés : 57 % des entreprises de plus de 100 salariés interrogées ont recruté au moins un cadre. C’est un point de moins par rapport à l’année précédente. Toutefois, le résultat est supérieur aux prévisions que les entreprises faisaient en juin dernier, note l’étude. Autre tendance favorable, les entreprises qui recrutent le font souvent dans les volumes plus importants que l’année précédente : elles sont 47 % dans cette situation. L’étude constate également que les entreprises qui embauchent le font prioritairement pour remplacer des départs. La moitié d’entre elles évoquent le turn-over et les départs à la retraite comme explication principale à leur décision. Cette proportion demeure stable, par rapport à l’an dernier. Seules 28 % des entreprises qui embauchent déclarent le faire pour répondre à un accroissement de leur activité.
De un à cinq ans d’expérience

Tous secteurs confondus, la fonction la plus recherchée est celle de commercial- vente : c’est ce que visent 38 % des entreprises qui envisagent d’embaucher. Suivent les fonctions degestion-finance-administration et études/ R&D, puis, les cadres informaticiens et les cadres production industrielle, travaux et chantier. Quant au profil du collaborateur recherché, il est très nettement junior : avec huit entreprises sur dix qui envisagent de recruter des cadres de un à cinq ans d’expérience, la tendance est au recrutement de jeunes diplômés. Cette pratique déjà bien établie se renforce encore, portée par les prévisions d’embauche dans les activités informatiques. Car les perspectives pour l’emploi des cadres, en termes de niveau d’embauche, de profil recherché ou de motivation des entreprises, varient selon les secteurs. En tête, celui des activités informatiques se maintient à haut niveau d’embauche, avec près de neuf entreprises sur dix qui ont recruté au moins un cadre au troisième trimestre 2016 et de fortes intentions d’embauche pour l’avenir. Au niveau des motivations, 77 % des entreprises recruteuses de ce secteur citent, en premier lieu, le développement de l’activité, ce qui en fait plutôt une exception, dans le panorama général. Dans l’industrie aussi, l’emploi des cadres demeure orienté à la hausse : 66 % des entreprises industrielles interrogées ont recruté au moins un cadre au troisième trimestre 2016, soit une hausse de 2 points par rapport à la même période de 2015. Et les intentions de recrutement se maintiennent. Même tendance favorable dans le secteur de la construction, qui se reprend. En revanche, dans le secteur du conseil et services aux entreprises, la part d’entreprises ayant embauché au moins un cadre ce troisième trimestre est en nette baisse, tout comme le niveau des intentions d’embauche.

anne.daubree