L’attrait du Bosphore

Les relations commerciales entre la France et la Turquie sont en croissance régulière. La récente mission initiée par la CCI International a permis à quatre entreprises lorraines de faire fructifier des contacts clientèle, en phase directe avec un marché turc aux réels attraits. Le pays du Bosphore, 17e puissance économique mondiale, 6e européenne, aux quelque […]

388
Les entreprises lorraines en immersion dans le contexte économique turc.
Les entreprises lorraines en immersion dans le contexte économique turc.

Les relations commerciales entre la France et la Turquie sont en croissance régulière. La récente mission initiée par la CCI International a permis à quatre entreprises lorraines de faire fructifier des contacts clientèle, en phase directe avec un marché turc aux réels attraits.
Le pays du Bosphore, 17e puissance économique mondiale, 6e européenne, aux quelque 80 millions d’habitants, accroît sa présence dans le paysage commercial du Vieux Continent : 1er fabricant de téléviseurs, 4e de pièces détachées et automobiles, 1er producteur d’engrais chimiques et 3e sidérurgique. À l’échelle de la planète, la Turquie est le 1er producteur de ciment et de noisettes et fruits secs, le 3e de yachts de taille XXL, le 6e exportateur de textile-habillement. Son marché connaît une forte expansion depuis 2002 avec un tissu entrepreneurial de plus en plus performant. Autant d’opportunités pour les PME et groupes français. Istanbul reste le point essentiel d’attractivité. Ankara, Bursa, Izmir et d’autres villes emboîtent le pas à la mégapole stambouliote. L’année 2015 avait vu une intensification des échanges franco-turcs. Le total du commerce bilatéral pesait quelque 14 milliards d’euros. La France occupe désormais le 6e rang mondial des fournisseurs de la Turquie (avec plus de 7 milliards d’exportation), laquelle est notre 11e débouché planétaire et notre 3e client hors Union européenne et Suisse, derrière les États-Unis et la Chine. Nos exportations vers le géant d’Asie Mineure sont boostées par les livraisons aéronautiques et les véhicules automobiles.
Des débouchés à saisir
Les atouts de l’espace ottoman sont divers : évolution du niveau de vie et des habitudes de consommation d’une jeune génération qui plébiscite une certaine modernité quant aux domaines de la décoration et de la maison, de la santé, de la personne, accord douanier avec l’Union européenne, nouveau code du commerce turc aligné sur notre modèle occidental, déploiement de projets majeurs d’aménagement comme les infrastructures de transport, les corridors énergétiques… La CCI International a fait découvrir ces réalités à quatre entreprises lorraines lors d’une mission immersion à Istanbul. La délégation régionale était managée par Valérie Mottl, conseiller en développement international. Un planning de trois jours bien cadencé, avec un départ de l’aéroport de Luxembourg. Direction Istanbul avec un séminaire d’accueil assuré par Raphaël Esposito, directeur de la CCI France Turquie, et Nilay Kirmanli, chargée des dossiers des entreprises. Un briefing préalable a permis aux visiteurs lorrains de s’immerger sans tarder dans le décorum local : point sur la situation économique et la diversité interculturelle, conseils pour les rendez-vous d’affaires, échanges individualisés avec présentation des interprètes dévolus. Les quatre PME lorraines ont ensuite bénéficié d’une prise en charge au millimètre, qu’elles ont d’ailleurs appréciée. Le fil rouge commun tenait en un sondage des marchés porteurs, un testing de leur potentialité de développement, la présentation de leurs produits et services et la promotion de leur savoirfaire. Force est de constater que les retours sont plus que positifs. Les rencontres avec de possibles clients et collaborateurs s’avèrent fructueuses, ouvrant des perspectives de commandes et de partenariats commerciaux à courte échéance. Avec une prise de conscience collective sur l’essor de l’industrie turque et la qualité de son outil de production.
laurent.siatka