Présence multiple pour toucher large

Le concept d’Optim’Auto est lancé en 2012 sur Metz. Aujourd’hui, le réseau Optim’Auto est enrichi de deux agences ouvertes à Thionville et Nancy début 2015. Chacune est dirigée par un gérant associé doté d’une quinzaine d’années d’expériences dans le secteur automobile. «45 % des voitures en France sont vendues par des professionnels, et donc 55 […]

424
Sébastien Mercenne (à droite) et l'un des associés Jordan Delcourt.
Sébastien Mercenne (à droite) et l'un des associés Jordan Delcourt.

Le concept d’Optim’Auto est lancé en 2012 sur Metz. Aujourd’hui, le réseau Optim’Auto est enrichi de deux agences ouvertes à Thionville et Nancy début 2015. Chacune est dirigée par un gérant associé doté d’une quinzaine d’années d’expériences dans le secteur automobile.
«45 % des voitures en France sont vendues par des professionnels, et donc 55 % desventes se font de particuliers à particuliers» souligne Sébastien Mercenne, l’associé gérant de Nancy. Il l’affirme, le concept a pour objectif : «d’apporter de l’aide aux particuliers voulant acheter ou vendre un véhicule, en développant un réseau local, tout en proposant les mêmes garanties que les professionnels». L’entreprise se positionne comme une alternative aux concessionnaires. Comme tous concessionnaires, Optim’Auto fait des reprises et achats de véhicules, mais ceux-ci ont de 0 à 150 000 km ou moins de 8 ans.
Concept singulier et novateur
Pour cela, elle travaille avec cinq centrales d’achat importantes en Europe permettant de s’ajuster à la demande de la clientèle. De plus, Optim’Auto a la particularité de sécuriser la revente des véhicules d’occasion en les achetant préalablement. «Après expertise, et fixation d’un prix net, c’est notre voiture que l’on vend. Le client est ainsi déchargé de toute responsabilité» avance Sébastien Mercenne. Il souligne qu’au cœur de leur métier se trouvent «les mandats de vente, même si le mandat de recherche (30 %) prend de plus en plus d’ampleur dans l’activité», représentant respectivement 70 et 30 % des ventes. Chaque agence dispose de 50 voitures sous mandat hors zéro km. En moyenne un véhicule se vend à 17 000 euros. L’effectif total est de huit personnes, dont un chef d’agence et un vendeur par agence, la secrétaire et un stagiaire étant mutualisés. L’ambition est «d’implanter d’autres agences sur la nouvelle région Grand Est», conclut Sebastien Mercenne.
camille.schaub