Salon GO : les bons maillons de la chaîne

Le salon GO s’est tenu un peu partout en Lorraine dans le cadre de la Semaine de la création d’entreprise dans un contexte de régionalisation aujourd’hui effective entraînant une adaptation de la fameuse chaîne d’appui régionale à la création d’entreprise. Prise de température à l’occasion de l’édition nancéienne le 16 novembre dans les locaux de […]

455
Le salon GO s’est déroulé à Nancy le 16 novembre dans le cadre de la Semaine de la création d’entreprise.
Le salon GO s’est déroulé à Nancy le 16 novembre dans le cadre de la Semaine de la création d’entreprise.

Le salon GO s’est tenu un peu partout en Lorraine dans le cadre de la Semaine de la création d’entreprise dans un contexte de régionalisation aujourd’hui effective entraînant une adaptation de la fameuse chaîne d’appui régionale à la création d’entreprise. Prise de température à l’occasion de l’édition nancéienne le 16 novembre dans les locaux de la CCI
Lorraine.
«Aujourd’hui il faut gagner en lisibilité et en traçabilité pour les créateurs d’entreprise. La dimension régionale ne peut que s’appuyer sur la force des territoires.» Dixit un responsable de pépinière d’entreprises entre deux prises de contact à l’occasion de l’édition nancéienne du salon GO, le 16 novembre, lors de la Semaine de la création d’entreprise. À l’instar des autres acteurs de la chaîne d’appui régionale à la création d’entreprise, il était présent dans les locaux de la CCI Lorraine pour apporter aux créateurs potentiels ou aguerris des conseils personnalisés en l’espace d’une journée. Sur les différents stands, les discussions vont bon train même si l’affluence est toujours toute relative dans ce type de manifestations (certains exposants s’interrogent d’ailleurs sur le véritable modèle à adopter, un sujet toujours récurrent et mis en avant par certains à chaque édition). «Un Français sur cinq rêve de créer son entreprise», clame le slogan de la CCI Lorraine et de la Chambrede métiers et de l’artisanat Grand Est et tout lui semble donner raison. L’esprit entrepreneurial apparaît être revenu après une année 2015 marquée par une forte baisse de créations d’entreprises en Lorraine (moins 12,5 % par rapport à 2014 notamment due à la chute des créations d’auto-entreprises).
Hausse des créations
La tendance semble repartir à la hausse (pour des raisons diverses) à en croire la dernière note de conjoncture de l’Insee parue mi-octobre. «Par rapport au deuxième trimestre de l’an passé, la hausse des créations dans le Grand Est est importante, de l’ordre de 8,1 % et l’évolution du nombre de nouvelles entreprises dites classiques reste soutenue avec une hausse de + 11,5 %.» Dans le même temps, le nombre de micro-entrepreneurs est également en augmentation de près de 3 % «après une baisse de 6,9 % au premier trimestre 2016.» Cette tendance pose de nouveau la question inquiétante de la création d’entreprise prise comme alternative ou encore pire comme seule solution pour bon nombre de personnes d’avoir encore une activité et de créer ainsi leur propre emploi. Reste que tout le monde ne peut pas être entrepreneur et que cela ne s’improvise pas. L’un des mérites du salon Go est de permettre aux potentiels créateurs d’avoir une première approche de l’estimation de la faisabilité de leur projet. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : un projet de création d’entreprise accompagné et conseillé à plus de 80 % de chance d’être pérenne dans le temps. Encore faut-il pousser les bonnes portes, le salon GO permet déjà d’avoir les premières clés.
emmanuel.varrier