Booster de mémoire

Anthony Tresontani, auparavant consultant et développeur web à l’étranger, a lancé son activité en mars 2014 à Gondreville. L’entrepreneur envisageait de créer sa start-up depuis un moment, l’idée de la LiNote survient en raison d’une situation personnelle, «la grand-mère de ma compagne est atteinte de la maladie d’Alzheimer», souligne-t-il. L’objectif de la LiNote consiste à […]

Anthony Tresontani, le créateur de LiNote.
Anthony Tresontani, le créateur de LiNote.

Anthony Tresontani, auparavant consultant et développeur web à l’étranger, a lancé son activité en mars 2014 à Gondreville. L’entrepreneur envisageait de créer sa start-up depuis un moment, l’idée de la LiNote survient en raison d’une situation personnelle, «la grand-mère de ma compagne est atteinte de la maladie d’Alzheimer», souligne-t-il.
L’objectif de la LiNote consiste à aider les personnes atteintes de troubles de la mémoire. L’appareil qui est placé au domicile de la personne présentant des troubles, prévient celle-ci par un signal sonore, après détection de sa présence. L’outil propose trois fonctionnalités, la première, le «rappel», «il s’agit d’événements non-récurrents tels qu’un rendezvous chez le médecin», la seconde, la «routine», «touche par exemple au planning hebdomadaire», enfin la dernière fonction de la LiNote, «l’horloge», «elle est très importante, car on est face à des personnes dont la désorientation temporelle est parfois permanente». LiNote permet la réception d’images, mais surtout le dispositif «n’est pas altérable, le bénéficiaire ne peut pas l’éteindre, la plupart des fonctions étant bloquées.»
Disponible uniquement à la location
La commercialisation du produit a débuté en septembre dernier «pour le moment, nous avons un retour fantastique du projet, notamment des professionnels du secteur». L’appareil pour lequel aucun frais n’est nécessaire offre un abonnement souple de 49,90 euros par mois et sans engagement avec un mois d’essai gratuit et immédiat. Le produit cible les personnes très âgées (plus de 80 ans), tandis que «nos potentiels concurrents ont une approche plus grand public (dès 60 ans)». La LiNote est actuellement l’unique appareil à proposer une assistance qui ne nécessite pas une connaissance de la technologie, la personne âgée n’a rien à faire, «nous offrons une totale simplicité». Anthony Tresontani dont la société compte deux salariés, souhaite pérenniser la LiNote et «poursuivre le développement du produit en élargissant sa gamme de fonctionnalités».
camille.schaub