Campus des Industries technologiques en 2018

Cela fait plus de cinq ans qu’on en parle, il devrait être une réalité concrète en 2018. La réalisation des travaux du futur campus des Industries technologiques sur le site Saint-Jacques de Maxéville du CFAI Lorraine vient d’être votée le 12 décembre en commission permanente du Conseil régional. Investissement global annoncé : 9,3 millions d’euros. […]

416
Les travaux d’extension du CFAI Lorraine de Maxéville viennent d’être votés en commission permanente du Conseil régional le 12 décembre.
Les travaux d’extension du CFAI Lorraine de Maxéville viennent d’être votés en commission permanente du Conseil régional le 12 décembre.

Cela fait plus de cinq ans qu’on en parle, il devrait être une réalité concrète en 2018. La réalisation des travaux du futur campus des Industries technologiques sur le site Saint-Jacques de Maxéville du CFAI Lorraine vient d’être votée le 12 décembre en commission permanente du Conseil régional.
Investissement global annoncé : 9,3 millions d’euros. Un CFAI (Centre de formation des apprentis de l’industrie) Lorraine unique, issu de la fusion récente des CFAI de Maxéville et de Yutz mais avec toujours la présence de sept sites dans les départements lorrains et surtout la validation du lancement du projet de Campus des industries technologiques concernant le site de Maxéville. La commission permanente du Conseil régional Grand Est du 12 décembre a approuvé ses deux décisions dans un souci affiché «de rendre efficace la politique de formation et d’apprentissage dans l’industrie.»

9,3 millions d’euros
Annoncé à maintes reprises depuis plus de cinq ans, ce campus devrait devenir une réalité à l’horizon 2018. «Actuellement, le site de Maxéville souffre d’un réel manque de place pour offrir à ses 350 apprentis des conditions d’apprentissage performantes, modernisées et confortables. Ce site souhaite accueillir un public plus important et développer de nouvelles formations en adéquation avec les besoins des entreprises du territoire. Ce projet vise à proposer une pédagogie innovante en assurant une mixité de publics mêlant apprentissage, contrats de professionnalisation ou encore formation continue», explique l’exécutif régional. Porté par l’API (Association pour l’apprentissage industriel), ce projet affiche un investissement de 9,3 millions d’euros soutenu à hauteur de 3,2 millions d’euros par la Région pour la réalisation des travaux d’extension et de restructuration.
emmanuel.varrier