Carton rouge…

Quand le sport devient la guerre, c’est moche, très moche, complètement stupide mais surtout dommageable et triste. Samedi 3 décembre, 16e journée de Ligue 1, le FC Metz reçoit au stade Saint-Symphorien l’Olympique Lyonnais, chouette affiche sur le papier seulement. Les Grenats débutent très bien la partie menant 1 à 0 au bout d’une petite […]

Quand le sport devient la guerre, c’est moche, très moche, complètement stupide mais surtout dommageable et triste. Samedi 3 décembre, 16e journée de Ligue 1, le FC Metz reçoit au stade Saint-Symphorien l’Olympique Lyonnais, chouette affiche sur le papier seulement. Les Grenats débutent très bien la partie menant 1 à 0 au bout d’une petite demi-heure de jeu, de quoi faire oublier la défaite du derby quelques jours auparavant face à l’ASNL. Le bonheur est alors messin mais de courte durée. Le gardien de but lyonnais, Anthony Lopes, est soudain victime d’un pétard lancé depuis la tribune adverse juste derrière sa cage et puis d’un second à quelques minutes d’intervalle. Sonné, le portier lyonnais est évacué du terrain ! Diagnostic établi par la suite : une surdité dite traumatique sans conséquence sur son avenir. Des images folles, honteuses et indignes d’une compétition sportive de haut niveau. «Les incidents qui se sont produits samedi soir au stade Saint-Symphorien sont absolument inacceptables. Ils sont le fruit de quelques individus isolés qui, par leur comportement inqualifiable, ont sali l’honneur de notre club, de notre ville et celui des supporters messins qui, eux, aiment profondément leur club. Ces individus font honte au FC Metz, ils me font honte à titre personnel», a fait savoir Bernard Serin, le président du club messin dans un communiqué. Quand certains s’interrogent (voire même s’inquiètent) de l’issue purement sportive de la rencontre (match à rejouer, victoire automatique de l’Olympique Lyonnais), le plus grave demeure tout de même ailleurs. Comment peut-on encore en arriver à de telles situations abjectes dans le sport et plus particulièrement dans le football ? Ce n’est qu’un match de foot et rien d’autre ! Apparemment pas pour certains, qui heureusement sont loin d’être la majorité des supporters et des véritables amoureux du ballon rond. Il n’empêche que le mal est fait… .

emmanuel.varrier