La Chouette se pose à Frouard

La Chouette, épicerie bio, vient tout juste d’ouvrir du côté de la zone commerciale de Frouard. À la tête de cette structure entièrement indépendante, deux beaux-frères : Florent Aubert et Laurent Paternotte bien décidés à démocratiser cette fameuse culture au plus grand nombre en faisant tomber pas mal d’idées reçues. Le bio, ce n’est pas uniquement que pour les bobos en quête d’actes militants pour une […]

Laurent Paternotte et Florent Aubert viennent d’ouvrir la Chouette, une épicerie bio, sur la zone commerciale de Frouard.
Laurent Paternotte et Florent Aubert viennent d’ouvrir la Chouette, une épicerie bio, sur la zone commerciale de Frouard.

La Chouette, épicerie bio, vient tout juste d’ouvrir du côté de la zone commerciale de Frouard. À la tête de cette structure entièrement indépendante, deux beaux-frères : Florent Aubert et Laurent Paternotte bien décidés à démocratiser cette fameuse culture au plus grand nombre en faisant tomber pas mal d’idées reçues.
Le bio, ce n’est pas uniquement que pour les bobos en quête d’actes militants pour une société meilleure ! Bon, le raccourci est un peu facile mais les 400 m² de surface de vente et les quelque 4 000 références (dont 400 produits locaux) de la nouvelle enseigne La Chouette en lieu et place de l’ancien Casa sur la zone de Frouard tente de démontrer que le bio est plus qu’une simple tendance mais bien un mode de consommation recherché. Les deux beaux-frères, Florent Aubert et Laurent Paternotte, à la tête de cette épicerie bio (entièrement indépendante, pas de réseaux de franchiseurs là-dessous) l’ont bien compris. Ils ont décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en ouvrant le 1er décembre cette nouvelle enseigne du côté de Frouard. Un choix calculé et jugé stratégique. «Nous recherchions sur l’agglomération nancéienne la présence de magasins bio et il est vrai qu’entre le Nord de Nancy et Metz, il n’y en avait pas.», explique Florent Aubert. Banco donc pour ce territoire. 300 000 euros d’investissement (dont 100 000 euros en fonds propres et 15 000 euros en provenance d’Initiatives Val de Lorraine) et une volonté ferme d’afficher leur philosophie basée «sur l’écoute, la convivialité et le conseil», assurent les deux beaux-frères.
Convivialité et conseils
Florent, 38 ans, est doté d’une expérience significative dans le domaine du bio après avoir créé en 2007 en Haute-Savoie une brasserie artisanale, la brasserie du Léman. Laurent, 46 ans, a plus de vingt ans au compteur dans la grande distribution au sein de l’enseigne Cora comme responsable de rayons. Le duo a créé un lieu convivial proche, dans l’esprit, d’une épicerie de quartier que de supermarché. «Les gens sont un peu étonnés car la première fois qu’ils entrent dans notre magasin on leur dit bonjour !» Fruits et légumes, épicerie sucrée et salée, charcuterie et fromages à la coupe, pains, produits hygiéniques, cosmétiques, compléments alimentaires et l’incontournable rayon de produits de base en vrac (pour diminuer les déchets), l’offre est vaste et ciblée et naturellement 100 % bio. La Chouette est membre du réseau Les Comptoirs de la bio (groupement de 180 enseignes indépendantes qui font le choix de contribuer activement au développement de l’agriculture biologique). Une offre bienvenue sur cette zone de Frouard en plein développement et renouveau. Trois emplois à temps plein ont été créés et un quatrième est à venir. Chiffre d’affaires envisagé pour la première année : 1,3 million d’euros avec un potentiel de 3 millions annoncés.

emmanuel.varrier