Un Kisslo sinon rien…

Nom de code : Kisslo. Signes particuliers : gobelets et mugs révolutionnairesnés de l’ingéniosité de Christophe Iselin. Ce Meurthe-et-mosellan de Blainville-sur-l’Eau a remporté deux fois la médaille de bronze au concours Lépine. Il entend aujourd’hui monter en puissance pour intensifier la commercialisation de ce produit innovant. Ils sont là, alignés comme une petite garde rapprochée sur une des étagères de l’atelier de Christophe Iselin, […]

387

Nom de code : Kisslo. Signes particuliers : gobelets et mugs révolutionnairesnés de l’ingéniosité de Christophe Iselin. Ce Meurthe-et-mosellan de Blainville-sur-l’Eau a remporté deux fois la médaille de bronze au concours Lépine. Il entend aujourd’hui monter en puissance pour intensifier la commercialisation de ce produit innovant.
Ils sont là, alignés comme une petite garde rapprochée sur une des étagères de l’atelier de Christophe Iselin, le pilote de la société GCI Créations, jouxtant son habitation de Blainville-sur-l’Eau dans la campagne meurthe-et-mosellane. Témoins silencieux et multicolores issus de plusieurs années de recherche et développement pour aboutir à l’aujourd’hui Kisslo, un gobelet nouvelle génération 100 % made in Lorraine permettant de garder les boissons au froid ou au chaud pendant plusieurs heures. Christophe Iselin a remporté deux fois la médaille de bronze au concours Lépine (en 2015 et 2016). Cet entrepreneur dans l’âme et bricoleur invétéré est toujours à la recherche de concepts pouvant simplifier la vie de ses contemporains. «C’est ma philosophie : tenter de toujours simplifier la vie de tous les jours», explique le jeune chef d’entreprise. «L’idée de la conception de ce gobelet m’est venue lorsque j’ai organisé mon pot de départ de l’entreprise où j’ai travaillé pendant plus de vingt ans», confie celui qui a passé vingt-trois ans comme dessinateur industriel aux Ateliers Cini de Tomblaine. L’envie d’entreprendre semble avoir toujours été plus forte que le reste au lieu d’une vie tranquille toute tracée. En avril 2014, il quitte la société de Tomblaine après une rupture conventionnelle pour se lancer dans son aventure entrepreneuriale. Partant du constat suivant : «lors de mon pot de départ, organisé en mai 2014 dans mon jardin à Blainville, la journée était ensoleillée mais venteuse. Les verres en plastique jetables posés sur la table s’envolaient et se renversaient. C’est là que je me suis dit mais pourquoi personne n’a jamais encore pensé à proposer des gobelets avec un élément faisant office de lest qui viendrait se clipser sous les verres et les stabiliserait.» Il n’en faut pas plus pour que le déclic s’opère !
Médaillé au concours Lépine
Christophe Iselin planche sur le concept, l’améliore, le développe pour aboutir à un gobelet en trois parties. Une partie pour accueillir la boisson, une autre de parois creuses remplies d’eau chaude ou froide permettant de garder la boisson à température pendant près de trois heures, et une dernière toujours en parois rigides protégeant l’ensemble. L’invention est lancée sous le premier nom de Gob-up (rapidement changée d’un point de vue marketing pour devenir Kisslo) et elle est primée en 2015 au concours Lépine où elle reçoit la médaille de bronze puis de nouveau cette année sous la nouvelle dénomination Kisslo. Soutenu à l’époque par l’accompagnateur des porteurs de projets Alexis, Christophe Iselin crée sa société GCI-Créations en novembre 2015 après des études de marché et de prévisionnel pour séduire les organismes financiers. 45 000 euros ont été nécessaires pour financer le moule d’injection et envisager la production en séries. C’est dans les Vosges, chez Platex que le Meurthe-et-mosellan trouve un partenaire adapté à ses besoins. La commercialisation de Kisslo débute réellement en avril dernier après un important travail de packaging et de charte graphique menée avec une agence de communication nancéienne. Reste aujourd’hui à monter en puissance pour faire connaître ce produit jugé par le concepteur comme révolutionnaire. Les cibles sont multiples, le marché est important. Le site internet (www.kisslo.fr) permet déjà la vente en ligne aux particuliers mais également aux entreprises (voir encadré). À la fin du mois de janvier et début février, Christophe Iselin et sa compagne Sonia (participant activement à l’aventure entrepreneuriale) seront présents à Lyon sur le salon CTCO, salon professionnel de l’objet et des textiles publicitaires, afin de tenter une percée dans cet univers fortement concurrencé. Kisslo, une vraie aventure made in Lorraine qui ne fait que commencer…
emmanuel.varrier