Isoler en innovant : c’est le défi des frères Thonin

Créée en juillet 2012 à Void-Vacon (55), la société Thonin Frères est spécialisée dans l’isolation. Pour se démarquer de la concurrence, ces professionnels ont fait le choix de l’innovation grâce à des matériaux de qualité et un accompagnement individualisé. Avec une progression annuelle de 50 % du chiffre d’affaires, ce choix s’avère judicieux. «Une entreprise innovante sur un marché traditionnel», voilà la définition de Jean-François Thonin, […]

438
Un chantier en cours de réalisation.
Un chantier en cours de réalisation.

Créée en juillet 2012 à Void-Vacon (55), la société Thonin Frères est spécialisée dans l’isolation. Pour se démarquer de la concurrence, ces professionnels ont fait le choix de l’innovation grâce à des matériaux de qualité et un accompagnement individualisé. Avec une progression annuelle de 50 % du chiffre d’affaires, ce choix s’avère judicieux.
«Une entreprise innovante sur un marché traditionnel», voilà la définition de Jean-François Thonin, cogérant avec son frère Hugues de l’entreprise meusienne Thonin Frères. Il est vrai que le marché de l’isolation n’est pas nouveau… pour ne pas dire assez commun, en revanche, les deux spécialistes ont su apporter un souffle nouveau en choisissant dès 2012 d’intégrer de la projection de mousse polyuréthane pour isoler les murs, les planchers ou les plafonds. Si en 2014, ce produit était haut de gamme, les contraintes de la réglementation et notamment de la RT 2012 ont fait que ce matériau est devenu compétitif grâce au procédé de pose avec la présence d’un atelier mobile de fabrication sur chaque chantier. Depuis deux ans, ils se sont également lancés dans une activité complémentaire autour de l’isolation de comble. Pour ce nouveau défi, ils offrent aux particuliers un package autour de leur expertise et leur conseil avec en ligne de mire : la volonté d’utiliser toutes les aides disponibles et elles sont nombreuses. «Aujourd’hui, un foyer fiscal sur trois, voire un sur deux, dans certaines communes lorraines peut bénéficier de l’offre de combles isolés pour un euro. On a été longtemps découragés car personne ne nous croyait, pire certains pensaient que nous ne disions pas la vérité, il y a tellement d’arnaques. Alors il a fallu convaincre», se rappelle Jean-François Thonin ajoutant «c’est fou de dire que tous les Français peuvent avoir une réduction de 30 % et que pour certains c’est gratuit, et pourtant c’est bien vrai, notamment grâce à la Loi de transition énergétique… mais on ne sait pas pour combien de temps.»
Un cercle vertueux
Comment est-ce possible ? Tout simplement en additionnant la TVA réduite, les crédits d’impôts, les aides de l’État, région et autres organismes comme par exemple l’Anah. Face à la multiplication des aides financières et des acteurs, il n’est pas simple de s’y retrouver. C’est pour cette raison qu’ils ont décidé d’orienter leurs clients. Fier de cette société familiale, Jean-François Thonin évoque «un cercle vertueux : isoler des combles, faire baisser la facture énergétique, redonner du pouvoir d’achat aux foyers et recruter localement.» Alors ils s’interrogent : «Quel Gouvernement mettra un coup de frein à ces aides si précieuses ?» Si en 2012, ils n’étaient que deux, en 2016, ils sont désormais dix. Les frères Thonin ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin et espèrent tout simplement doubler leur effectif d’ici deux ans. Pour continuer de croître, ces acteurs lorrains veulent partir à la conquête de la région Grand Est. Avec un chiffre d’affaires qui atteint 1,7 million d’euros en seulement quatre ans, ils se montrent aujourd’hui heureux d’avoir opté pour une société en phase avec l’environnement, le respect de la planète tout en agissant sur la facture énergétique et par voie de conséquence sur la précarité énergétique. Conscients toutefois que ce marché de l’isolation est «mouvant», ils souhaitent s’étendre géographiquement parlant, tout en continuant à se démarquer, en innovant encore et toujours. Et pour cause… à l’heure où de nombreuses entreprises souffrent dans le bâtiment, cette start-up a le vent en poupe.
a.m.