Le BTP en campagne

Les prochaines élections nationales sont l’occasion pour la Fédération française du Bâtiment d’interpeller les élus potentiels sur la situation du secteur en France. Des propositions concrètes émanant d’un travail de fond relayé dans le Grand Est. Le document édité par le FFB, intitulé «Reconstruire la France» se veut un électrochoc pour relancer une filière employant plus d’un million de salariés. Avec un […]

298
Des mesures phares pour booster le bâtiment.
Des mesures phares pour booster le bâtiment.

Les prochaines élections nationales sont l’occasion pour la Fédération française du Bâtiment d’interpeller les élus potentiels sur la situation du secteur en France. Des propositions concrètes émanant d’un travail de fond relayé dans le Grand Est. Le document édité par le FFB, intitulé «Reconstruire la France» se veut un électrochoc pour relancer une filière employant plus d’un million de salariés. Avec un constat explicite : «Trop de contraintes, de réglementations nouvelles accaparent la vie des chefs d’entreprise et les dissuadent de prendre des risques, d’innover, d’embaucher. Trop de temps et d’énergie sont perdus, aujourd’hui, à s’assurer de la conformité au droit plutôt qu’au développement de l’activité. Dans le même temps, d’autres intervenants sur les mêmes marchés sont exemptés de l’ensemble de ces règles nouvelles, voire fraudent en toute impunité. Ces phénomènes combinés menacent notre modèle économique, en particulier l’apprentissage.»
Simplifier le Code du travail
L’argumentaire développe cinq axes majeurs : refonder la politique du logement, réduire la fracture entre les territoires, simplifier la vie des gérants, faciliter le financement des entreprises et repenser la façon de construire. Avec des déclinaisons directes dont une refonte de la fiscalité immobilière et des politiques publiques, une mutualisation des réseaux consulaires, l’amélioration du crédit, le développement de la transmission-reprise, la montée en puissance de la transition énergétique et l’accompagnement des PME et artisans vers la transition numérique. La FFB défend l’idée d’un «Grenelle du Code du travail». Le secteur du bâtiment en France est cette réalité : 35 000 entreprises dont 95 % emploient moins de onze salariés.
laurent.siatka