Nouvelles tables pour Stanislas

De par son itinéraire professionnel, Catherine Biaudet a construit une solide conviction : un salarié  bien dans son corps et dans sa tête optimise son efficacité en entreprise. Elle est devenue Sophro-Coach au service des TPE/PME.   «Je ne suis ni psy, ni médecin, ni thérapeute», indique Catherine Biaudet. Pour suivant : «J’accompagne mes clients vers […]

706
Catherine Biaudet intervient en entreprise pour y puiser les potentialités humaines qui guideront de nouvelles stratégies.
Catherine Biaudet intervient en entreprise pour y puiser les potentialités humaines qui guideront de nouvelles stratégies.

De par son itinéraire professionnel, Catherine Biaudet a construit une solide conviction : un salarié  bien dans son corps et dans sa tête optimise son efficacité en entreprise. Elle est devenue Sophro-Coach au service des TPE/PME.  

«Je ne suis ni psy, ni médecin, ni thérapeute», indique Catherine Biaudet. Pour suivant : «J’accompagne mes clients vers le lâcher prise afin qu’ils se défassent de leurs tensions physiques, de leurs émotions et pensées négatives. Ce recul acquis leur permet de découvrir des potentialités souvent inexploitées et les fait avancer.» Avant de positiver les attitudes et de remotiver ses contemporains, la Maxoise a été secrétaire, évoluant comme assistante dans un cabinet conseil en recrutement, scrutant de près les profils des candidats, bien au-delà des CV et lettres de motivations, via leurs personnalités. L’intéressée poursuit : «J’ai arrêté de travailler après la naissance de mes deux enfants, durant onze ans. J’ai réfléchi à cette question du bien-être et de la quête de l’épanouissement personnel qui m’a passionnée. J’ai eu comme une révélation, un ressenti qui me disait d’aller plus loin dans l’analyse humaine.» En 2003, elle recouvre le chemin d’une situation professionnelle – qu’elle occupe toujours-, comme attachée commerciale au sein de la société saulxuroise Stocomest, spécialisée en ingénierie documentaire. En parallèle, Catherine Biaudet franchit le Rubicon de ses intentions et concrétise son désir d’un nouvel avenir, passant une solide formation auprès de l’École fran- çaise de Sophrologie, en sortant certifiée sophro-coach et relaxologue.

L’ENTREPRISE, COMMUNAUTÉ HUMAINE

Courant 2015, elle peut dès lors s’atteler à guider celles et ceux qui viennent la consulter, au déverrouillage de nœuds d’ordre personnel et familial. Mais pas seulement. Catherine Biaudet a ouvert le champ de ses compétences aux entreprises, trouvant là une résonnance particulière à son action. Citant quelques exemples : «Améliorer sa communication, prendre la parole lors d’une réunion, créer sa société, gérer une mutation, de nouvelles responsabilités, un licenciement. Rebondir face à un burn-out ou un harcèlement moral.» Liste non exhaustive. La sophro-coach précise le sens de sa démarche : «Je mène vers l’autonomie. Mon client est auteur et acteur de sa vie et de son changement. Il crée ses possibilités, ses ressources, ses performances, renouvelle son potentiel et trouve en lui les réponses qui lui feront atteindre son objectif. En co-développement, je valorise les atouts et j’utilise les talents.» Ses interventions se situent dans deux directions complémentaires : le salarié effectue sa propre démarche à titre individuel ou l’employeur la sollicite pour un blocage constaté au sein de son entreprise. Au fil des derniers mois, Catherine Biaudets’est intéressée à un public spécifique : «Les artisans, les commerçants, les agriculteurs sont généralement isolés et ont des problématiques identiques à celles de chaque salarié ou de chaque gérant. Mon rôle de sophro-coach peut faire le lien et les soutenir», analyse-t-elle. Catherine Biaudet capte avec enthousiasme et délicatesse les émotions de ses pairs pour les muer en énergie fédératrice. Ce qu’elle résume par ces termes, si symboliques de son cheminement : «Aider l’humain.»

Laurent.SIATKA

PARTAGER
Article précédent
Article suivantEn toute conscience…