EMPLOI CADRES: De bien belles perspectives mais…

Reprise confirmée de l’emploi des cadres dans le grand est principalement en Alsace et en Lorraine. L’Apec (Association pour l’emploi des cadres) vient de divulguer son enquête sur la prévision de l’emploi cadres pour 2017. Près de 8 000 intentions de recrutements sont annoncées après une année 2016 plus que positive avec, notamment, une hausse […]

429
«La reprise de l’emploi cadres bénéficie en premier aux jeunes de un à cinq ans d’expérience», assure Thierry Rouchon, délégué territorial de l’Apec Grand Est et responsable de centre à Nancy
«La reprise de l’emploi cadres bénéficie en premier aux jeunes de un à cinq ans d’expérience», assure Thierry Rouchon, délégué territorial de l’Apec Grand Est et responsable de centre à Nancy

Reprise confirmée de l’emploi des cadres dans le grand est principalement en Alsace et en Lorraine. L’Apec (Association pour l’emploi des cadres) vient de divulguer son enquête sur la prévision de l’emploi cadres pour 2017. Près de 8 000 intentions de recrutements sont annoncées après une année 2016 plus que positive avec, notamment, une hausse de 31 % des recrutements pour la Lorraine après quatre années de baisse. Des indicateurs au vert mais à prendre avec la plus grande prudence du fait d’un climat politico-économique incertain.

Entre 7 940 et 8 800 cadres !

C’est la prévision de l’emploi des cadres en 2017 dans le Grand Est mise en avant par l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) lors de la présentation de son enquête Panel Apec Entreprises. Sur le graphique toutes les flèches se dirigent vers le haut et tous les indicateurs sont au vert. Ces prévisions positives de recrutement viennent s’additionner à un marché de l’emploi cadres dans le Grand Est qui a enregistré une hausse de 15 % avec au total plus de 8 000 recrutements réalisés. «Cette bonne évolution bénéficie surtout aux jeunes cadres diplômés de un à cinq années d’expérience et plus globalement jusqu’à dix ans d’expérience. On sent bien qu’au niveau des entreprises, il y a un besoin de sang neuf et de restaffer les équipes», analyse Thierry Rouchon, délégué territorial à l’Apec Grand Est et responsable de centre à Nancy. Revers de la médaille, si les plus jeunes cadres sont aujourd’hui recherchés, ce sont les seniors qui en subissent les conséquences. «On remarque d’ailleurs les promotions internes sont en nette diminution.»

Grosse concurrence…

Reste que le niveau de tension sur les entreprises est important. «Au niveau de leurs intentions d’embauche, elles sont focalisées sur les mêmes profils. Une grosse concurrence est à venir. Si elles ne trouvent pas chez les jeunes, elles devront se rabattre sur les seniors. Il est nécessaire qu’elles prennent conscience des réalités du marché et de l’offre présente.» Commercial, études, recherche & développement et l’informatique sont les domaines les plus recherchés surtout dans les Services et l’Industrie qui demeurent les deux principaux secteurs dynamiques au niveau de l’emploi des cadres. La locomotive «cadres» est tirée par l’Alsace et la Lorraine, qui retrouve un bel engouement (voir encadré) tandis que la Champagne- Ardenne reste toujours à la traîne. Au final, une embellie annoncée mais c’est sans compter les interrogations qui planent aujourd’hui. «Quand nous avons réalisé l’enquête, le Brexit, l’effet Trump ou encore l’impact de l’élection présidentielle n’ont pu être pris en compte.» La prudence demeure donc de mise…