MARCHÉS PUBLICS: Bonnes clauses entre le CHRU de Nancy et la Maison de l’emploi

Le CHRU (Centre Hospitalier Universitaire) de Nancy et la maison de l’emploi du Grand Nancy viennent de signer une convention de partenariat visant à développer la mise en œuvre des clauses d’insertion dans les marchés publics passés par l’établissement hospitalier. Gros pourvoyeur de marchés, le CHRU s’engage à abattre cette carte socio- responsable avec la […]

410
Bernard Dupont, le directeur général du CHRU de Nancy et Sylvie Petiot, la présidente de la Maison de l’emploi du Grand Nancy, ensemble pour les clauses d’insertion dans les marchés publics.
Bernard Dupont, le directeur général du CHRU de Nancy et Sylvie Petiot, la présidente de la Maison de l’emploi du Grand Nancy, ensemble pour les clauses d’insertion dans les marchés publics.

Le CHRU (Centre Hospitalier Universitaire) de Nancy et la maison de l’emploi du Grand Nancy viennent de signer une convention de partenariat visant à développer la mise en œuvre des clauses d’insertion dans les marchés publics passés par l’établissement hospitalier. Gros pourvoyeur de marchés, le CHRU s’engage à abattre cette carte socio- responsable avec la volonté des deux signataires d’ouvrir au maximum ces clauses d’insertion à tous les types de marchés et non pas uniquement ceux liés au bâtiment.

«Il faut élargir les clauses d’insertion à d’autres secteurs et ne plus uniquement les limiter au seul domaine du bâtiment.» Sylvie Petiot, la présidente de la Maison de l’emploi du Grand Nancy ne loupe pas une occasion pour prendre son bâton de pèlerin histoire de bien faire comprendre que les clauses d’insertion présentes dans les marchés publics doivent être ouvertes à tous les secteurs. Ces clauses, instaurées depuis plusieurs années dans la commande publique, permettent à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver une activité leur permettant d’envisager un retour durable à l’emploi via une véritable formation aux métiers.

400 personnes concernées par an

Les choses pourraient bien changer, du moins c’est ce que la présidente de la Maison de l’emploi espère, avec la signature le 15 mars dernier d’un partenariat avec le CHRU (Centre hospitalier universitaire) de Nancy visant à développer la mise en oeuvre des achats socio-responsables dans la commande publique de l’établissement. «C’est vrai que les marchés liés au secteur du bâtiment sont importants mais nous regarderons à les ouvrir à d’autres secteurs, notamment, les services ou l’entretien», assure Bernard Dupont, le directeur général du CHRU de Nancy. Avec plus de deux cents marchés publics passés par an (et qui devraient monter en puissance depuis la nouvelle réorganisation territoriale), le CHRU s’affiche comme une machine de guerre en matière de commande publique, une manne pour la Maison de l’emploi du Grand Nancy en termes d’insertion de son public. En bilan cumulé, les clauses d’insertion via la Maison d’emploi concernent 400 personnes par an et près de cinquante donneurs d’ordres, ainsi qu’environ six cents entreprises concernées.