Sovab : nouvelle vague de recrutements

80 CDI supplémentaires viennent d’être signés à la Sovab de Batilly portant le nombre de recrutements en CDI à 254 en deux ans. Une bonne nouvelle de la part du constructeur du master prouvant de nouveau le leadership de l’usine meurthe-et-mosellane sur le marché du véhicule utilitaire. «C’est un gage certain de confiance du groupe […]

409
La Sovab vient d’annoncer 80 nouveaux recrutements en CDI. En deux ans, l’usine de Batilly a recruté 254 personnes supplémentaires en CDI.
La Sovab vient d’annoncer 80 nouveaux recrutements en CDI. En deux ans, l’usine de Batilly a recruté 254 personnes supplémentaires en CDI.

80 CDI supplémentaires viennent d’être signés à la Sovab de Batilly portant le nombre de recrutements en CDI à 254 en deux ans. Une bonne nouvelle de la part du constructeur du master prouvant de nouveau le leadership de l’usine meurthe-et-mosellane sur le marché du véhicule utilitaire.

«C’est un gage certain de confiance du groupe Renault pour l’avenir, le savoir-faire et la performance de notre site et c’est également une excellente nouvelle pour notre bassin d’emploi. Ces 80 nouvelles embauches vont contribuer à la satisfaction de nos clients professionnels, toujours plus nombreux et internationaux.» Dixit Javier Novo, le directeur de l’usine Sovab de Batilly lors de l’annonce le 22 février de la nouvelle vague de recrutements de 80 CDI sur le site meurthe-et-mosellan. Le lancement au second semestre de la production du nouveau Master électrique de la marque au Losange (dont la commercialisation est prévue pour la fin de l’année) y est pour beaucoup. En deux ans, le site de Batilly a embauché 254 CDI.

De l’agent de fabrication au manager

«Nous préparons ainsi notre avenir en renforçant nos effectifs et nos compétences tout en consolidant notre compétitivité dans un contexte de reprise d’activité d’un certain nombre de marchés européens et la conquête de nouveaux à l’international, notamment en Europe.» Les 80 recrutements annoncés concernent essentiellement des agents de fabrication, des techniciens de maintenance, de qualité et d’ingénierie ainsi que des postes de managers. Ils sont réalisés dans le cadre de l’engagement pris lors de la signature de l’accord «Renault France – CAP 2020» en janvier dernier avec la CFDT, la CFE-CGC et FO. Objectif de l’accord : recruter 3 600 personnes en France entre 2017 et 2019 dont 1 800 en 2017. Le site meurthe-et-mosellan s’affiche incontestablement comme l’un des principaux «aspirateurs» de cet accord.