AMIANTE &CO La chaîne de la sous-section 4 maîtrisée

L’amiante : un fléau et un casse-tête en termes d’intervention pour les professionnels du bâtiment. Histoire de pallier les problématiques liées à l’amiante, Amiante & co (petite soeur de Wig France) à Toul affiche une solution globale, de la formation à la location et la décontamination de matériels, en passant par la gestion des déchets […]

486
Sur son site de Toul, Amiante & Co a reproduit les conditions réelles de chantier afin d’assurer une formation optimale.
Sur son site de Toul, Amiante & Co a reproduit les conditions réelles de chantier afin d’assurer une formation optimale.

L’amiante : un fléau et un casse-tête en termes d’intervention pour les professionnels du bâtiment. Histoire de pallier les problématiques liées à l’amiante, Amiante & co (petite soeur de Wig France) à Toul affiche une solution globale, de la formation à la location et la décontamination de matériels, en passant par la gestion des déchets issus des chantiers. En ligne de mire : les interventions liées à la fameuse sous-section 4. Un modèle qui devrait prochainement se dupliquer un peu partout en France.

Vous intervenez sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante ? Vous recherchez une solution pour la réalisation des démarches et formalités à accomplir ? Vous avez besoin de matériels et d’équipements pour la réalisation de vos chantiers ? Vos déchets amiantés ont besoin d’être traités ? Ce type de question la société Wig France de Toul y répond chaque jour pour ses clients gros donneurs d’ordre. Mais quid des PME, TPE et artisans du bâtiment souvent complètement désemparés face aux réglementations drastiques (et c’est normal vu la dangerosité du matériau) lors de la détection d’amiante sur un chantier. «C’est de ce constat fait par Wig France qu’est née l’idée de créer une société permettant d’apporter une solution globale en matière d’amiante aussi bien pour les artisans que pour les particuliers», assure Julie Leclere, chargée de développement chez Amiante & Co. Créée il y a un peu plus d’un an, cette petite soeur de Wig France affiche une solution globale, notamment au niveau de la fameuse réglementation dite de sous-section 4. «La sous-section 4 concerne les travaux qui sont limités dans le temps et dans l’espace ainsi que des actions de maintenance corrective et de réparation. Tous travaux sur des matériaux contenant de l’amiante nécessitent la mise en oeuvre d’actions prévues par une réglementation.»

Mise en situation réelle

Une réglementation drastique nécessitant une formation des collaborateurs, du matériel spécifique décontaminé ou encore une filière d’élimination et de traitement du déchet amiante. «Ce qui devient souvent un véritable cassetête pour l’entreprise dont ce n’est pas le coeur de métier.» Et comme l’amiante est partout, «on estime que chaque jour en France 1,5 million de professionnels du bâtiment sont confrontés à des travaux de maintenance et d’entretien sur des matériaux contenant de l’amiante. 100 % des artisans seront confrontés à l’amiante à l’occasion de leurs travaux.» Sur le site du Pôle industriel de Toul Europe, la société dispose d’un centre de formation et un atelier sous-section 4 «avec une reconstitution de situations réelles de chantier», d’un stock de produits et d’équipements homologués «que nous proposons à la location avec entretien par la suite car cela représente un coût important pour un artisan de s’équiper avec ce type de matériel», d’une salle blanche «pour la décontamination des équipements», d’une salle de Fit-Test «pour tester l’efficacité des masques respiratoires» et une station de collecte «pour tous les déchets de travaux en sous-section 4.» Un package total jugé par les initiateurs comme unique dans l’Hexagone. «En fait, nous proposons une organisation clé en main et sur mesure pour la réalisation des chantiers en sous-section 4.» Le site de Toul s’affiche comme pilote dans le Grand Est. L’objectif est d’accélérer le maillage du territoire. Le marché est énorme !