La Poste en toute proximité

Fin mai, en lorraine comme partout en France, le groupe La poste lance son nouveau service pour les particuliers (déjà disponible pour les collectivités) «veiller sur mes parents». Une nouvelle illustration de la diversification et de la mutation des métiers traditionnels du groupe. Un développement des services de proximité en constante croissance où le numérique […]

528
Les nouveaux services de proximité du groupe La Poste prennent de plus en plus d’importance dans les activités du groupe.
Les nouveaux services de proximité du groupe La Poste prennent de plus en plus d’importance dans les activités du groupe.

Fin mai, en lorraine comme partout en France, le groupe La poste lance son nouveau service pour les particuliers (déjà disponible pour les collectivités) «veiller sur mes parents». Une nouvelle illustration de la diversification et de la mutation des métiers traditionnels du groupe. Un développement des services de proximité en constante croissance où le numérique s’affiche comme le fer de lance de cette nouvelle conquête de marchés version nouveaux services postaux.

Proxi contact pour faciliter les échanges et accroître l’impact des différents supports de communication. Proxi data pour collecter des informations et réaliser certaines observations. Proxi course pour rendre un service accessible, notamment, aux foyers isolés. Proxi vigie pour assurer une présence sur le terrain six jours sur sept. Proxi équip pour installer des équipements et faciliter leur prise en main. Proximité toute pour le groupe La Poste depuis près de trois ans. «Notre métier classique du courrier perd chaque année près de 6 % de son activité. L’entrée dans le monde des services n’est pas qu’une simple diversification, il est tout simplement vital pour la pérennité du groupe.» À la tête de la direction Services Courrier/Colis de Lorraine depuis le début de l’année, Denis Baujard qui est bien conscient de l’enjeu de la mise en oeuvre dans la région du fameux plan «La Poste 2020 : conquérir l’avenir». Pour ce pur produit de La Poste, il y est entré en 1983 et a occupé différents postes à responsabilités principalement en tant que manager opérationnel au sein de la branche Services Courrier/Colis, «la révolution numérique a bien sûr inévitablement impacté notre métier historique, à savoir le courrier, mais elle offre aussi pour le groupe de formidables opportunités. C’est pourquoi nous avons choisi de donner encore plus de valeur au courrier et en simplifier l’usage.» Si le métier historique s’adapte et évolue, c’est surtout dans les nouveaux services que le groupe a entamé sa transformation. «Nous souhaitons être un acteur majeur dans les services à domicile, notamment, dans le cadre de la transition énergétique et le maintien au domicile de nos aînés.»

Accord sur les conditions de travail

Ces secteurs nouveaux entraînent indéniablement la mise en place de spécialisation en interne. «Sur les services classiques, nos facteurs peuvent aujourd’hui répondre mais sur des sujets spécifiques, des spécialistes sont mis en place.» En Lorraine, 3 660 postiers sont concernés et un récent accord (signé en début d’année) sur les conditions de travail et les métiers des facteurs et de leurs encadrants entre les groupes et les partenaires sociaux pour accompagner cette mutation des métiers. Cette mutation répond à celle de la société. Vieillissement de la population, modernisation de l’action publique, assistance pour les transitions énergétique et numérique, autant de volets sociaux où le facteur entend s’afficher «comme le garant du lien social dans sa mission d’intérêt général. » La mutation et l’adaptation du groupe La Poste continuent en Lorraine et ailleurs.