MARKETING SPORTIF L’ASNL booste son commercial

Nom : Brabant. Prénom : Benjamin. Signe particulier : nouveau responsable commercial de l’ASNL depuis le mois de mars. Ce professionnel aguerri du marketing événementiel sportif s’affiche comme l’un des moteurs de la nouvelle politique commerciale souhaitée par le club. Au-delà de la marque sportive fédératrice, les chardons lorrains entendent aller plus loin pour créer […]

943
Benjamin Brabant a pris ses fonctions de responsable commercial à l’ASNL en mars dernier.
Benjamin Brabant a pris ses fonctions de responsable commercial à l’ASNL en mars dernier.

Nom : Brabant. Prénom : Benjamin. Signe particulier : nouveau responsable commercial de l’ASNL depuis le mois de mars. Ce professionnel aguerri du marketing événementiel sportif s’affiche comme l’un des moteurs de la nouvelle politique commerciale souhaitée par le club. Au-delà de la marque sportive fédératrice, les chardons lorrains entendent aller plus loin pour créer une véritable communauté dépassant les frontières purement sportives. La cible principale : les entreprises notamment.

Il reçoit dans une des loges du stade juste le lendemain des 50 ans du club fêté dignement au Zénith de Nancy, «un moment mémorable où la communauté ASNL s’est réellement retrouvée et a pris tout son sens», assure Benjamin Brabant, le nouveau responsable commercial de l’ASNL depuis le mois de mars. Au dehors, en ce milieu de matinée de mai, Picot s’éveille dans le calme et une certaine sérénité. Le silence de l’écrin sportif contraste avec l’agitation présente dans l’un des salons de la structure qui accueille un club entrepreneurial pour une de ses réunions mensuelles. Un jour normal au coeur de l’entreprise ASNL ! Le stade Marcel Picot et l’ASNL ce n’est pas uniquement du sport et du football, c’est une marque, une philosophie d’ouverture, une histoire presque charnelle avec les passionnés du ballon rond rouge et blanc. Même si aujourd’hui les temps sportifs sont durs (à l’heure où nous écrivons ces lignes le fameux match décisif contre Dijon, le 14 mai, pour le maintien en Ligue 1 n’a pas encore eu lieu, à l’heure où vous les lisez la messe est dite…), cela n’arrête en rien la machine mise en marche depuis quelques temps par la direction du service commercial avec en tête de file son directeur général Romain Terrible. «J’ai intégré l’équipe pour continuer la restructuration et la nouvelle organisation souhaitée pour renforcer le développement de la marque ASNL et notamment dans tout ce qui concerne le «hors match» en nous inscrivant au-delà du simple vecteur de communication», explique ce titulaire d’un master en marketing événementiel sportif, renforcé par la valeur d’expériences franciliennes.

Services digitaux pour VIP

«Il y a encore quatre ou cinq ans, on vendait du football aujourd’hui on se doit de réellement proposer autre chose. Les standards du marketing ont évolué et l’univers footballistique n’échappe pas à la règle.» Aller voir un match, c’est bien mais cela ne suffit plus ! «Pour les entreprises, c’est naturellement toujours un véritable vecteur de communication et il est bon de rappeler qu’il est accessible à toutes les types de sociétés. Dans notre catalogue, il y a des prestations adaptées pour tous. Mais il nous faut aller encore plus loin et en particulier adapter notre offre et nos services digitaux déjà présents pour le grand public à la sphère des VIP», renchérit celui qui anime le service commercial avec son équipe de commerciaux (Stéphanie Giroud et Benoit Stefani) et sa responsable administrative et des ventes, Aurélia Brandao. Ce «plus loin» annoncé, il entend le construire avec les sociétés partenaires et autres en s’affichant comme une véritable passerelle entre elles, version réseau d’affaires. «L’idée principale est de se déconnecter autant que possible de l’élément purement sportif pour développer une véritable communauté basée sur du service plus.» Une nouvelle organisation commerciale nécessaire dans un univers footballistique en mouvement perpétuel où la machine entrepreneuriale ASNL entend faire bouger les lignes tout en suivant sa feuille de route tracée pour assurer son développement et son avenir.