Croissance externe pour Arketeam

Première opération de croissance externe pour la société Arketeam de Villers-lès-Nancy. La société de services numériques vient de mettre la main sur Scrypto Systems, une plateforme de collecte d’informations légales et financières basée dans les Hauts-de-France, permettant à l’entreprise lorraine de toucher dorénavant les acteurs du secteur bancaire et des établissements financiers.   «Quand j’embauche […]

499

Première opération de croissance externe pour la société Arketeam de Villers-lès-Nancy. La société de services numériques vient de mettre la main sur Scrypto Systems, une plateforme de collecte d’informations légales et financières basée dans les Hauts-de-France, permettant à l’entreprise lorraine de toucher dorénavant les acteurs du secteur bancaire et des établissements financiers.

 

«Quand j’embauche un nouveau collaborateur, je lui dis que lorsqu’il entre chez nous c’est pour participer à une réelle aventure avec tout ce que cela comporte.» Et l’aventure est belle pour Laurent Pasquier, pilote la société Arketeam basée à Villers-lès-Nancy sur le technopôle Henri-Poincaré (nouvelle dénomination du technopôle de Brabois) créée en 2008 «en pleine période de crise» avec Gilles Collin. Ce cabinet conseil et entreprise de services numériques spécialisée dans l’information des processus de gestion a affiché au compteur 4,2 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier et devrait réaliser cette année 5,5 millions avec un effectif qui atteint aujourd’hui la soixantaine de personnes. «Dans les trois ans à venir, notre objectif est d’atteindre les 10 millions.» Cette stratégie de développement passe notamment par de la croissance externe. L’entreprise lorraine vient de faire l’acquisition de la société Scrypto Systems, basée dans les Hauts-de-France.

Quatre applications en portefeuille

«Le fondateur de cette société Jean-Luc Barbet partait à la retraite, nous avons eu l’opportunité de la reprendre. Elle est spécialisée dans la collecte d’informations légales et financières professionnelles destinées aux acteurs du secteur bancaire et des établissements financiers. Cela va nous permettre d’être dorénavant présents dans ces domaines.» Une complémentarité certaine aujourd’hui en termes d’offres de la part d’Arketeam. «Nous renforçons notre position d’éditeur en se dotant d’un nouveau produit (le logiciel Protectel) ce qui porte à quatre notre portefeuille d’applications de gestion (Efizion, Sign’Up et CDG Portail).» Le tout avec un enracinement dans la région des Hauts-de-France «connue pour son dynamisme économique.» À noter que le CHU de Nantes, utilisateur de l’application Sign’Up le proposera notamment au prochain Trophée de l’Innovation version ressources humaines présent à Nancy (avec son siège) mais également à l’Ouest de Nantes à Couëron et en région Île-de-France, Arketeam continue à tisser sa toile avec toujours cette même philosophie : «nous souhaitons continuer à croître mais avec une vraie valeur ajoutée pour nos clients. Faire du chiffre pour faire du chiffre n’a aucun sens pour nous. Notre mission est d’aider les professionnels et les entreprises dans leur process de dématérialisation des données de gestion pour améliorer leur compétitivité et donc de leur permettre de créer de l’emploi.» Laurent Pasquier ne s’interdit pas d’autres opérations de croissance externe, notamment sur Paris. «Pour le moment, on va sereinement digérer celle-là.»