Des luminaires qui vous ressemblent

Disposer de luminaires adaptés à ses besoins, c’est possible avec l’entreprise l’atelier lumière, située à Nancy. Des services additionnels qui n’existent pas et des besoins non satisfaits, il n’a pas fallu longtemps à Abdelghani Hammani pour saisir la bonne affaire. «En tant que  chargé d’affaires pour la partie tertiaire chez un fabricant de luminaires, les […]

515

Disposer de luminaires adaptés à ses besoins, c’est possible avec l’entreprise l’atelier lumière, située à Nancy.

Des services additionnels qui n’existent pas et des besoins non satisfaits, il n’a pas fallu longtemps à Abdelghani Hammani pour saisir la bonne affaire. «En tant que  chargé d’affaires pour la partie tertiaire chez un fabricant de luminaires, les clients exprimaient de plus en plus un besoin de personnalisation» explique-t-il. C’est ainsi qu’en 2009, il a créé l’Atelier Lumière avec sa marque «Atelum» afin de proposer des solutions d’éclairage sur mesure. «Nous développons, concevons et commercialisons des luminaires à led destinés à des projets tertiaires tels que : les universités, bureaux, hôpitaux, bâtiments publics, piscines, pistes d’athlétisme ou encore des terrains de football, etc.» Depuis huit ans, Abdelghani Hammani a su se construire de belles références à travers, notamment, le projet Artem de l’Université de Nancy : «Nous avons réalisé les éclairages de l’ensemble des bâtiments soit presque 12 000 luminaires» précise-t-il.

Un talent et des projets

Ce succès, Abdelghani Hammani le doit à son talent de visionnaire ! «En 2009, j’ai décidé de prendre le virage de la led mais avec la concurrence chinoise, il était crucial de se démarquer par la qualité et d’apporter une touche de singularité.» Choix stratégique payant, Atelier Lumière ne s’arrête pas là et poursuit sa progression dans le numérique. «Depuis deux ans, nous automatisons l’éclairage des bâtiments» dit-il. Depuis septembre, l’entreprise s’investit dans la jeunesse à travers le recrutement de deux BTS en alternance négociation commerciale. «Ces derniers ont pour mission de développer une nouvelle activité autour de l’éclairage public et la mise en valeur du patrimoine. En parallèle, je leur offre une formation d’éclairagiste. L’objectif est bien sûr de les garder pour pérenniser durablement l’activité de l’entreprise.»