Cabinet Rodolphe Duchêne : L’assureur qui vous accompagne !

Les assureurs sont souvent accusés, à tord ou à raison, d’entretenir des relations douteuses avec leurs clients. Les nombreuses clauses de restriction et le langage technique utilisé lors de la rédaction des contrats laissent souvent ces derniers dubitatifs voir même suspicieux. « Le rôle de l’assistant est d’accompagner la clientèle pour lui proposer une solution sur-mesure […]

479

Les assureurs sont souvent accusés, à tord ou à raison, d’entretenir des relations douteuses avec leurs clients. Les nombreuses clauses de restriction et le langage technique utilisé lors de la rédaction des contrats laissent souvent ces derniers dubitatifs voir même suspicieux.

« Le rôle de l’assistant est d’accompagner la clientèle pour lui proposer une solution sur-mesure qui répond à ses besoins avec efficacité ». C’est ainsi que perçoit Rodolphe Duchêne, agent de Generali Assurances, son métier d’assureur. Ce nancéen, qui a travaillé pendant plus de 20 ans dans le secteur automobile, avait démissionné en 2006, pour ouvrir une agence Axa à Dijon. En 2015, il retourne à Nancy suite à une opportunité d’affaires liée à une reprise de portefeuilles.

« Notre agence est spécialisée dans la protection des professionnels » explique le gérant. Que ça soit pour le dirigeant, les salariés ou l’outil de travail, le Cabinet Rodolphe Duchêne propose une panoplie de produits adaptés aux spécificités de chaque situation. « Le meilleur moyen d’avoir une bonne assurance et de disposer d’un agent qui conseille et accompagne » insiste le propriétaire. En plus des services professionnels, l’agence reçoit également des demandes de particuliers pour des services comme l’assurance auto, l’assurance habitation ou l’assurance vie.

De nouvelles méthodes de travail

Après un peu plus de 10 ans de pratique, Rodophe Duchêne affirme que «la généralisation du numérique et les nouvelles réglementations ont changé les façons de travailler et ont eu un impact direct sur le placement et l’épargne ». Optimiste de nature, il s’adapte bien aux mutations qui secouent le secteur et y voit un argument commercial de plus. Son objectif ultime : consolider son activité et préparer son fils Clément à reprendre son cabinet.