La mécanique dialogue avec l’agroalimentaire

Une récente rencontre entre le pôle lorrain gis aip-priméca/s-mart et Agria grand est a montré des convergences d’objectifs entre les deux entités et confirmé la volonté d’optimiser une dynamique commune autour de compétences spécifiques. A l’heure d’une mutualisation recherchée par nombre d’organismes, le lien créé est loin d’être anodin. La mécanique-productique et l’agroalimentaire peuvent apparaître […]

783

Une récente rencontre entre le pôle lorrain gis aip-priméca/s-mart et Agria grand est a montré des convergences d’objectifs entre les deux entités et confirmé la volonté d’optimiser une dynamique commune autour de compétences spécifiques. A l’heure d’une mutualisation recherchée par nombre d’organismes, le lien créé est loin d’être anodin.

La mécanique-productique et l’agroalimentaire peuvent apparaître antinomiques. Pourtant, il peut exister de réelles passerelles entre eux. Témoin ce récent échange déroulé à Villers-lès-Nancy entre le pôle lorrain GIS AIP-Priméca/S-mart et Agria Grand Est. Deux entités reconnues comme des références dans leurs domaines respectifs. Objectifs : appréhender les activités de chacun, en lister les points forts et perfectibles, creuser les sillons d’actions communes futures. Lors de ce tête- à-tête s’étant révélé fort constructif, plusieurs acteurs avaient pris place. Du côté du GIS AIPPriméca/S-mart : sa directrice Muriel Lombard, les enseignants-chercheurs, Alexis Aubry et Éric Levrat, Bruno Salzemann, responsable à la direction du numérique. Côté Agria Grand Est, sa directrice Audrey Raguet, Sophie Baué, chargée de projet et responsable de la plateforme Sphèr’alim, Olivier Fabre, coordinateur du Centre régional pour l’innovation et le transfert de technologie  et chargé de projet. Intervenant également lors de cette rencontre : Michel Fick, vice-président des partenariats socio-économiques et du développement territorial à l’Université de Lorraine.

LE SAVOIR-FAIRE HUMAIN, MAÎTRE DU JEU

Autour de ses missions définies et ses initiatives autour de l’innovation, l’investissement, la formation et la promotion, Agria Grand Est groupe 103 adhérents. Mise en place voilà quelques mois, Sphèr’alim est une vraie innovation dans son concept : cette structure web visualise les projets de développement agroalimentaires lorrains et les organismes de formation et de recherches appliquées régionales. Le GIS AIP-Priméca/S-mart, certifié ISO 9001, donne sa mesure dans le développement de l’ingénierie pédagogique et technologique, et les synergies avec l’industrie. Avec plusieurs axes : la formation continue, le conseil et service en contrôle, mesure, qualité et réalisation, via notamment le Centre de mesures lorrain. Le Réseau lorrain de ressources en mécanique numérique a permis de mutualiser des logiciels vers dix-neuf composantes de laboratoire. Autour de Muriel Lombard et Audrey Raguet, le groupe a cheminé au cœur du site du pôle industriel. Une démonstration grandeur nature du potentiel en termes de plateforme de travaux pratiques et de recherche, illustrant là les concepts et technologies inhé- rents à l’industrie du futur. À l’issue, un constat partagé entre secteurs mécanique et agroalimentaire : la robotisation associée à la valorisation humaine permettra tout autant de mieux identifier les besoins des entreprises que d’assurer la pérennisation des filières industrielles. Cette rencontre avec Agria Grand Est ouvre un champ des possibles intéressant au GIS AIP-Priméca/S-mart car l’action peut être réitérée avec d’autres branches professionnelles. L’organisation des flux en entreprise, la montée en puissance de l’Internet des objets et de l’intelligence ambiante, de la robotique collaborative sont autant de thèmes illustrés au sein du pôle. Les industriels de la chimie, du textile, de la production manufacturière peuvent y trouver moyens, ressources et solutions.