DROIT - BARREAU DE NANCY

Une rentrée solennelle rythmée

Une rentrée qui est en fait une sortie ! Le 24 novembre, le conseil de l’ordre des avocats de Nancy organise sa traditionnelle rentrée solennelle. la dernière pour l’actuel bâtonnier maître Frédéric Ferry qui a décidé de marquer un peu le coup en ouvrant ce moment confraternel du barreau à la société civile et au monde […]

639

Une rentrée qui est en fait une sortie ! Le 24 novembre, le conseil de l’ordre des avocats de Nancy organise sa traditionnelle rentrée solennelle. la dernière pour l’actuel bâtonnier maître Frédéric Ferry qui a décidé de marquer un peu le coup en ouvrant ce moment confraternel du barreau à la société civile et au monde de l’entreprise. Objectif : démontrer que les avocats sont réellement ancrés dans l’écosystème local.

«Nous avons une force de tradition et de grands principes fondamentaux mais nous n’avons pas les pieds dans le ciment.» Dans son bureau de bâtonnier à la cité judiciaire nancéienne, Maître Frédéric Ferry, l’encore bâtonnier de l’Ordre des avocats de Nancy (il termine son mandat à la fin de l’année et passera officiellement le relais à Maître Frédéric Berna) a le sens de la formule pour présenter la future rentrée solennelle de son Ordre annoncée le 24 novembre à Nancy. Tous les deux ans, ces professionnels du Droit organisent ce moment solennel mais qui cette année se veut, disons, beaucoup plus rythmé «mais avec du fond et du sens.» La rentrée solennelle cru 2017 s’affiche comme une alliance entre la mise en avant des fondamentaux de la profession et une ouverture réelle vers la société civile et le monde de l’entreprise. «Cela à toujours était une de mes volontés de démontrer que les avocats sont ancrés dans leur écosystème et sont modernes. Ils doivent faire face aux évolutions sociétales comme toutes les autres professions.» Pendant ses deux ans de mandat, Maître Frédéric Ferry s’est attelé à «montrer les coulisses pour faire comprendre réellement ce que nous sommes.» La Journée de l’Avocat, l’opération : Les Avocats sont dans la ville avec une série de photos portraits prise au cœur de la cité judiciaire, autant de manifestations menées par l’encore bâtonnier pour donner une nouvelle image de l’avocat.

NOUVELLE IMAGE

La rentrée solennelle du 24 novembre possède ce même ADN. «Nous avons souhaité proposer un cheminement, un voyage à travers les grands lieux de Nancy.» La Cour d’appel accueillera le matin la rentrée solennelle proprement dite avec un déroulé atypique et toujours les traditionnels discours, plus ciblés sur les revendications de la profession, des mises en avant, notamment de Maître Vivier et Maître Gasse, des avocats nancéiens émérites ayant prêtés serment respectivement en 1947 et en 1964, le traditionnel concours d’éloquence des plus jeunes robes noires ou encore la distinction d’avocats (quatre au total) au parcours reconnu. Le foyer de l’Opéra de Nancy accueillera le déjeuner de midi avant l’un des temps forts à 14 h 30 à l’auditorium des Beaux-Arts avec une conférence du philosophe et chroniqueur Raphaël Enthoven sur un thème plus que d’actualité pour les avocats : «Le courage de la vérité». En fin d’après-midi, la traditionnelle revue des jeunes avocats se tiendra à l’hôtel de la Manufacture avant le dîner au palais du Gouvernement. Une rentrée solennelle qui se veut forte de sens en termes d’ouverture pour Maître Frédéric Ferry. Une première à confirmer…