Coopallia : l’esprit coopératif

Nom de code : Coopallia. Signes particuliers : regroupement de professionnels de la formation au sein d’une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif). Installée dans les locaux du Cescom sur le Technopôle de Metz, cette véritable plateforme entend répondre aux nouveaux défis liés à la réforme de la formation professionnelle. Le tout en abattant la carte de la […]

890

Nom de code : Coopallia. Signes particuliers : regroupement de professionnels de la formation au sein d’une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif). Installée dans les locaux du Cescom sur le Technopôle de Metz, cette véritable plateforme entend répondre aux nouveaux défis liés à la réforme de la formation professionnelle. Le tout en abattant la carte de la synergie des compétences en mode économie sociale et solidaire (ESS).

 

La coopération au service des compétences ! C’est toute la philosophie affichée de Coopallia, une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) spécialisée dans le secteur de la formation. Le 14 décembre, au Cescom du Technopôle de Metz, elle a convié bon nombre de professionnels et acteurs économiques du Grand Est (sa zone d’intervention) pour faire découvrir cette véritable plateforme de compétences version formation.

Nouvelle approche

«Nous sommes un collectif de coopérateurs d’expériences complémentaires. Nous permettons à des formateurs et formatrices indépendants ou isolés comme à des anciens cadres et professionnels au chômage ou en retraite de proposer une plateforme d’activités pour la transmission de savoirs par une démarche de réseau», explique Jean-Marc Brodhag, l’un des pilotes de cette coopérative de formateurs. «La réforme de la formation professionnelle impose une nouvelle approche de la formation en accordant une place centrale à la responsabilité et l’autonomie des acteurs concernés.» Coopallia met en avant plusieurs valeurs fondamentales qui constituent son ADN : la co-construction, la démocratie et la transparence, la solidarité et le partage, le développement durable. Une véritable démarche éthique, dans le sens noble de l’économie sociale et solidaire, où la mutualisation des compétences se veut au service des autres. La formation version ESS, est aujourd’hui une réalité dans le Grand Est.