STC Biomasse

Créateur d’énergies propres

Fort de plusieurs années d’expérience au sein d’Esti France, société spécialisée en biomasse et maintenance d’unité d’incinération et de valorisation, et du fabricant de chaudières biomasse, Weiss, Patrick Mirra a décidé de choisir le moment opportun pour lancer en novembre dernier sa propre structure, STC Biomasse, spécialisée dans la conception, la fabrication, l’amélioration et le […]

Chaudière à biomasse Boiler.

Fort de plusieurs années d’expérience au sein d’Esti France, société spécialisée en biomasse et maintenance d’unité d’incinération et de valorisation, et du fabricant de chaudières biomasse, Weiss, Patrick Mirra a décidé de choisir le moment opportun pour lancer en novembre dernier sa propre structure, STC Biomasse, spécialisée dans la conception, la fabrication, l’amélioration et le remplacement de chaudières biomasse.

 

Chaudière à biomasse Boiler.

«J’ai passé mes deux dernières années au sein de Weiss en tant que responsable commercial. C’était une bonne expérience mais trop abstraite. J’avais besoin de revenir au montage, à l’installation de chaudières biomasse. En 2016, l’entreprise connaissait des difficultés, je me suis donc mis volontairement dans le plan de licenciement pour pouvoir ensuite voler de mes propres ailes» explique Patrick Mirra, fondateur et directeur technique et commercial de STC Biomasse.

 

Un partage de moyens et de compétences

 

Dans cette aventure, ce dernier s’est associé avec deux autres collaborateurs dont l’un est le directeur de la société Lm2I située à Bénaménil et spécialisée dans le domaine de la valorisation énergétique. «Au départ, nous allons nous appuyer sur Lm2I afin de disposer d’un atelier de fabrication, d’un bureau d’études et bien sûr de la main-d’œuvre qualifiée. Cela permet à STC Biomasse de se développer plus sereinement» indique-t-il. Au service des exploitants (Dalkia, Engie Cofely, Idex Environnement) et des industriels, l’entreprise STC Biomasse travaille sur la fabrication, la maintenance des systèmes mécaniques biomasse, l’extraction des cendres via Lm2I, le remplacement et l’amélioration des systèmes en proposant des solutions efficaces et durables. «Aujourd’hui, les exploitants ont besoin d’une alternative par rapport aux constructeurs. À cette fin, nous améliorons la qualité des pièces détachées afin de protéger et d’éviter l’usure de l’ensemble de la structure. En la pérennisant, c’est une économie importante réalisée par les exploitants» souligne Patrick Mirra. Pour sa première année d’activité, STC Biomasse compte réaliser entre 200 000 et 250 000 euros de chiffre d’affaires et souhaite à terme recruter pour constituer une équipe de deux techniciens.